un tracteur fauche du ray-grass Les vrai/faux des fourrages

Oui, en système herbager autonome, il faut faucher 50 % de sa surface en herbe au 1er cycle

28 avril 2022

Au printemps, les conditions favorables (disponibilité en eau, rayonnement et durée du jour, température…) sont réunies pour la croissance de l’herbe. La pousse est explosive et largement supérieure aux besoins du troupeau au pâturage. Dès lors pour limiter le gaspillage, il devient nécessaire de récolter une partie de cette production sous forme de fourrage conservé (ensilage, enrubannage, foin…)

Un système herbager autonome se caractérise par un chargement inférieur ou égal à 1,25 UGB/ha d’herbe, soit 80 ares/UGB. Il nécessite de récolter entre 1,8 et 2,2 t MS/UGB pour assurer l’alimentation hivernale. De plus, pour limiter le gaspillage d’herbe au printemps, les normes de chargement couramment admises sur le premier cycle de pâturage varient de 30 à 45 ares/UGB (fonction du potentiel de la prairie) sans complémentation fourragère.

Une bonne gestion des surfaces en herbe au printemps, garantissant la fourniture d’une herbe de qualité en quantité suffisante (ni trop, ni trop peu), nécessite donc de consacrer 50 % de la surface en herbe disponible au pâturage. Les 50 % restants seront fauchés pour la constitution de stocks.

Figure 1 : Courbe de croissance d’une graminée au cours de l’année
Courbe de croissance d’une graminée au cours de l’année

prenons l'exemple avec un potentiel de production estimé à 4,5 t MS/ha :
- Avec un chargement de 1,25 UGB/ha d’herbe, soit 80 ares/UGB, la fauche de 40 ares/UGB permettra de récolter en moyenne 1,8 t MS/UGB.
- Avec un chargement de 1,1 UGB/ha d’herbe, soit 90 ares/UGB, il faudra faucher
45 ares/UGB pour récolter en moyenne 2 t MS/UGB

Une partie des récoltes de printemps pourra être faite sous forme de fauche précoce (fin avril à mi-mai) sous forme d’ensilage ou d’enrubannage et ce d’autant plus que le chargement est élevé. Ces surfaces permettront de disposer de repousses intéressantes à pâturer 4 à 5 semaines plus tard.

Figure 2 : Gestion des surfaces en herbe pour un système herbager autonome
Gestion des surfaces en herbe pour un système herbager autonome

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10