25 octobre 2011

France

Rendement féverole 2011

Le rendement moyen national 2011 en féverole est estimé à 36,5 q/ha d'après l'enquête ARVALIS-Institut du végétal / UNIP.

C'est 2 q/ha de plus que l'an dernier, mais il reste néanmoins à l’un des plus bas niveaux historiques. Ce léger mieux en rendement ne compense que très partiellement l'effet du recul important des surfaces (- 40 % par rapport à 2010) et la production est estimée en baisse de près de 
190 kt (332 kt contre 521 kt en 2010).

On observe un fort gradient régional, avec des rendements moyens sensiblement meilleurs pour les régions situées près de la Manche où le retour des pluies en juin ont été plus profitables sur des féveroles moins avancées que dans les autres régions. Au sein de chaque région, les disparités entre parcelles sont très marquées : les effets de la sécheresse, variables en fonction de la profondeur du sol et des quelques averses locales en avril-mai, ont été amplifiées dans certaines parcelles par des attaques de pucerons et parfois de rouille.

En outre, les problèmes de qualité ont été fréquents, avec des taux de grains bruchés élevés, y compris chez les producteurs ayant mis en oeuvre plusieurs traitements insecticides en végétation aux dates préconisées. Ceci s'explique par une pression de bruches très forte pendant toute la phase sensible de la culture et par l'efficacité limitée des produits actuellement autorisés.


* y compris autres régions                         
Sources : ARVALIS/Unip

UNIP

Mots-clés

Réagissez !

Note globale :
  • (Aucun vote)
Commentaires

aucun commentaire pour l'instant

Merci de vous identifier pour commenter et noter cet article