En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Feuille de blé tendre tenue entre deux doigts, présentant des pustules de rouille jaune, en avril 2017 en Midi-Pyrénées Messagerie Midi-Pyrénées / Ouest Audois

Céréales : faible pression des maladies du feuillage

20 avril 2017

Suite aux pluies de fin mars, l’inoculum de maladies est monté sur les feuilles intermédiaires (F4 définitives). Mais, depuis début avril, les conditions très sèches ont freiné l’évolution.

Septoriose

Les pluies de fin mars ont contaminé les feuilles F4 et F3 définitives de façon modérée. Les symptômes sur F3 vont commencer à apparaitre avant la fin de la semaine (31 jours de délai environ). Les feuilles F2 et F1 ne sont pas contaminées car les conditions depuis leurs sorties sont particulièrement sèches.

Rouille brune

La pression est limitée. L’inoculum, faible grâce à un hiver froid, n’augmente que lentement. En effet, les températures nocturnes ne dépassent pas les 8°C nécessaires à une forte multiplication des spores.

Rouille jaune

L’inoculum est toujours présent dans la région. Les variétés les plus sensibles doivent être surveillées régulièrement. Lorsqu’un foyer est détecté, il doit être rapidement traité avec un fongicide efficace.

A partir du stade dernière feuille étalée, les trois feuilles supérieures doivent rester saines afin d’assurer un remplissage optimal des grains.

Estimer le risque à la parcelle Des outils existent pour vous aider à estimer le risque pour vos parcelles :
- Le Bulletin de Santé du Végétal fait le point chaque semaine sur l’état sanitaire des blés et des orges de la région.
- En blé tendre, le Baromètre Maladies est un outil d’aide pour évaluer les risques maladies. Associés à votre expertise, les résultats fournis par le Baromètre Maladies apportent une dans le raisonnement des interventions sur les parcelles.
Pour les traitements à venir, tant que le temps est sec, les interventions peuvent attendre. Le stade dernière feuille étalée doit être atteint complètement avant de déclencher la protection des parcelles. Les fongicides devront être efficaces sur septoriose et rouille brune. Les doses ne doivent pas être trop faibles car de ces doses dépend la persistance.


Retrouvez l’ensemble de nos préconisations régionales fongicides (produit, positionnement et doses) dans le guide « Choisir et décider – Interventions de printemps 2017 »

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant