16 février 2017

Messagerie Pays de la Loire

Fertilisation des céréales : comment réajuster les valeurs du reliquat azoté ?

Les premières mesures du reliquat d’azote minéral en sortie d’hiver sont très variables et en tendance plus élevées qu’à l’habitude. Ceci s’explique aisément vu le démarrage tardif du drainage cette année. Il faudra toutefois réactualiser le résultat des analyses de terre en fonction des pluies de février – début mars, quand les cultures seront proches du stade épi 1 cm.

A ce jour, les céréales sont en cours de tallage. Les cultures sont bien installées et bien alimentées en minéraux, sur des sols non engorgés.

Malgré les pluies de fin janvier – début février, le cumul de précipitations depuis l’été dernier reste très en deçà des normales. Les secteurs de la Sarthe, du Maine et Loire et de la Vendée ont été les moins arrosés.


Figure 1 : Cumul de pluies sur plusieurs stations météo en Pays de la Loire - campagne 2016/2017



Début janvier, les réserves en eau des sols étaient à peine reconstituées. Dans les sols profonds, le drainage n’a pas encore vraiment commencé. En sols plus superficiels, les écoulements significatifs ont démarré vers la mi-janvier mais restent modérés (10 à 40 mm).

La méthode pour réajuster les valeurs du reliquat azoté

L’azote du sol disponible pour les cultures peut être estimé finement par modélisation. A défaut de pouvoir utiliser un modèle, on peut également s’appuyer sur les abaques suivants, établis à partir du modèle LIXIM de l’INRA. La valeur de reliquat valorisable (Ri) à retenir pour le calcul de la dose X sera ajustée en fonction de la lame d’eau drainée depuis la date de prélèvement de terre, du type de sol et de sa profondeur.

% de l’azote par couche de sol perdu par lixiviation sous la profondeur de sol, selon la lame drainante (simulation à partir du modèle Lixim – INRA)




Par exemple, j’ai prélevé sur trois horizons le 30 janvier. L’analyse de terre indique 20 kg de N-NO3 dans l’horizon 60-90 cm. Depuis le 30 janvier, la lame drainante est de 20 mm : 22.2 % de l’azote mesuré ne sera plus accessible aux racines - il ne reste donc que 16 kg N/ ha valorisables dans cet horizon.


Compte tenu des faibles lames drainantes, les reliquats mesurés fin janvier – début février ne nécessitent pas de gros réajustement à ce jour – réduction de 0 à - 20kg selon la profondeur du sol et le secteur géographique. Nous réactualiserons cette tendance à la première décade de mars, à l’approche du stade épi 1 cm.

Téléchargez l’ensemble des abaques disponibles sur le site du Comifer.  :
-
Notice d’utilisation des abaques d’ajustement du terme L
-
Tables d'ajustement du terme L en fonction de la lame drainante

Nos recommandations pour optimiser la fertilisation azotée cette année :
1. Pas d’apport d’azote avant fin février quel que soit le type de sol
2. Réajuster les mesures de reliquat au stade épi 1 cm pour calculer la dose prévisionnelle
3. Fractionner les apports en fonction de la dose totale à apporter pour ne pas gaspiller et valoriser au mieux l’engrais.

Les périodes d’apport de l’engrais seront à planifier en fonction de la dose totale à apporter. Il est important d’accompagner la culture au moment où elle en a le plus besoin et où elle sera en mesure de convertir efficacement l’azote en quintaux et en protéine.

Voici quelques repères pour un fractionnement optimal :

- La dose totale prévue est inférieure à 120 kg N / ha

Apport fin tallage Apport épi 1 cm (vers la mi mars cette année) Apport montaison (dernière feuille étalée)
0 kg N /ha X-40 40


- La dose totale prévue est supérieure à 120 kg N / ha

Apport fin tallage Apport épi 1 cm (vers la mi mars cette année) Apport montaison (dernière feuille étalée)
0 à 30 kg N /ha Complément 40 à 60
selon variété et dose totale


Message rédigé par ARVALIS-Institut du végétal en concertation avec AGRIAL, AMC, CAM, Chambres d’agriculture des Pays de la Loire, Ets Hautbois, Ets Soufflet.

Anne-Monique BODILIS, Helene LAGRANGE (ARVALIS - Institut du végétal)

Mots-clés

Réagissez !

Note globale :
  • (Aucun vote)
Commentaires

aucun commentaire pour l'instant

Merci de vous identifier pour commenter et noter cet article