En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Qualité récolte blé dur 2017 Enquête FranceAgriMer / ARVALIS

Blé dur 2017 : de la qualité en quantité

10 octobre 2017

Avec un rendement national en forte hausse et des critères de qualité dans le vert, la récolte française 2017 de blé dur prend sa revanche sur la moisson 2016.

C’est ce qui ressort de l’enquête pilotée par FranceAgriMer en partenariat avec ARVALIS – Institut du végétal, sur la base de 153 échantillons de blé dur prélevés à l’entrée des silos, représentatifs des bassins de production.

Avec un rendement moyen de 56,1 q/ha, la production française de blé dur en 2017 s’établit à plus de 2,1 Mt, soit une augmentation de 17 % par rapport à la moyenne quinquennale.

Les forts potentiels mis en place en début de remplissage des grains grâce au temps sec et ensoleillé ont permis d’obtenir des poids spécifiques supérieurs à 78 kg/hl en moyenne dans la plupart des bassins. 88 % des blés durs dépassent ainsi le seuil de 76 kg/hl (figure 1).


Figure 1 : Poids spécifique (en % des volumes collectés)



En lien avec les conditions sèches en fin de cycle, les temps de chute de Hagberg sont très bons dans le sud du pays. Dans les bassins Ouest-Océan et Centre, ils ont été dégradés pour les blés récoltés après les pluies de début juillet, mais s’avèrent bons pour ceux coupés précocement.

91 % de la collecte dépassent 14 % de protéines

La teneur en protéines est élevée, à 14,8 % en moyenne. 91 % de la collecte dépassent les 14 % (figure 2). La vitrosité, qui est tributaire de la teneur en protéine des grains et de la pluviométrie de fin de cycle, est supérieure à 80 % en moyenne dans la plupart des bassins. Le taux de grain moucheté revient à un très bon niveau avec une moyenne nationale à 2,2 %.

Enfin, en raison des températures élevées en fin de cycle et des bonnes caractéristiques génétiques des variétés françaises, la couleur des blés est très belle, avec un indice de jaune élevé.


Figure 2 : Teneur en protéines (en % des volumes collectés)



Pour en savoir plus, téléchargez la plaquette « Qualité des blés durs français – Récolte 2017 », éditée par FranceAgriMer et ARVALIS – Institut du végétal. 

Retrouvez les résultats des enquêtes précédentes :Qualité de la récolte 2016
Qualité de la récolte 2015
Qualité de la récolte 2014

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

2 commentaires 23 octobre 2016 par BRAHMIA

d’après une étude que j'a fait sur les différents qualité de blé dur importé de l’étranger je trouve que les meilleurs qualités de blé français occupe les premiers place en terme de couleur par rapport a d'autre qualité mais reste toujours loin en terme de qualité de protéines ;gluten ,avec une texture fragile de enveloppe sur tout dans la phase de mouillage ou enveloppe forme une matière collante a cause des glucides qui se trouve au niveau de enveloppe qui engendre le détachement facile de enveloppe l'ors de trituration (mouture), est qui influe par la suite sur le rendement et la purification du produit finis a cause de la finesse des issues est par la suite rendre le produit sombre malgré leur indice de jaune élevé par cette occasion je vois qu'il est très important d'impliques les jantes de domaines surtout les meuniers pour donner plus .

23 octobre 2016 par BRAHMIA

je trouve que les blés français reste toujours loin en terme de qualité par rapport a autre qualité malgré les effort consacrée pour amélioré la qualité en matière nutritionnelle tell que les protéines sachant que les blé américain arrive jusqu’à 18% taux des protéines ainsi le taux de mitadinage qui a augmenté d'une façon importante