13 octobre 2016

Récoltes 2016

Téléchargez la plaquette Qualité des blés français éditée par FranceAgriMer et ARVALIS – Institut du végétal

Les conditions climatiques exceptionnelles de l’année ne sont pas sans répercussion sur la qualité des blés tendres. Les résultats de l’enquête réalisée auprès des collecteurs par FranceAgriMer et ARVALIS révèlent un profil qualité complètement atypique.

En 2016, la production de blé tendre en France est en baisse de 24 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années et s’établit à 28,2 millions de tonnes. En cause, les rendements, historiquement bas de cette année, estimés à 54 q/ha.

Une grande variabilité de qualité entre bassins de production

Si une certaine hétérogénéité de qualité entre bassins est régulièrement constatée, elle atteint cette année un niveau jamais approché, avec un gradient décroissant du Sud-Ouest vers le Nord-Est.

Les teneurs en protéines sont particulièrement élevées cette année dans la moitié Nord du pays, en lien avec les faibles rendements. Dans le Sud, les rendements corrects sont accompagnés d’un niveau de protéines satisfaisant. Au total, 92 % des blés français ont une teneur en protéines supérieure à 11,5 %.

Les poids spécifiques sont particulièrement hétérogènes cette année et se répartissent selon un gradient décroissant Sud-Ouest – Nord-Est. Alors que la moyenne quinquennale s’établit à 77,8 kg/hl, seuls 25 % des blés dépassent les 76 kg/hl en 2016. Rappelons que la mesure du poids spécifique est faite sur des échantillons prélevés à l’entrée des silos de collecte avant travail du grain dont l’effet positif sur le poids spécifique est bien connu.

Par ailleurs, les indices de chute de Hagberg sont bons : 88 % des blés dépassent les 220 secondes. La teneur en eau des grains, de 13,6 % en moyenne à l’entrée des silos de collecte, permettra de conserver les grains dans de bonnes conditions.

Les analyses réalisées à l’alvéographe de Chopin révèlent une force boulangère élevée avec près de 92 % des blés supérieurs à 170 de W, en relation avec les niveaux élevés de teneur en protéines. On notera que les rapports P/L sont particulièrement bien équilibrés cette année.

Enfin, malgré des teneurs en protéines élevées et les bons niveaux de force boulangère, le comportement en panification est globalement moyen à faible dans un grand nombre de situations.

Téléchargez les résultats détaillés de l’enquête Qualité Blé tendre - récolte 2016.

Benoît MELEARD, Adeline STREIFF (ARVALIS - Institut du végétal)

Sur le même sujet

Mots-clés

Réagissez !

Note globale :
  • (Aucun vote)
Commentaires

aucun commentaire pour l'instant

Merci de vous identifier pour commenter et noter cet article