8 septembre 2016

Préparation du sol

Strip-till : n’attendez pas pour travailler les sols lourds en vue des semis de printemps

En terres lourdes ou argileuses, il ne faut pas hésiter à anticiper le passage de strip-till dès l’automne pour profiter de conditions de sol satisfaisantes. Point sur les réglages à privilégier pour ce type d’intervention.

Réaliser un passage de strip-till dès l’automne en vue des prochains semis de maïs concerne en premier lieu les sols lourds où le taux d’argile est supérieur à 35 %. Cette pratique est également recommandée en cas de semis de printemps précoces (mi-mars) en sols intermédiaires (taux d’argile compris entre 20 et 35 %).

Travailler à consistance friable

Pour un travail satisfaisant, il faut intervenir relativement tôt pour profiter de bonnes conditions d’humidité. Des interventions trop tardives s’exposent à des conditions semi-plastiques dans lesquelles les outils trouveront vite leur limite : les différentes pièces travaillantes (chasses débris, disques de canalisation) vont vite se remplir de terre (photo ci-dessous).



Il est difficile de donner une date limite butoir tant la diversité des cas de figure est importante. Mais il est recommandé de ne pas aller au-delà du mois de septembre. Dans certaines situations, il faut saisir des opportunités et faire attention à la concurrence avec les autres chantiers (semis de blé…)

Dans le cas des maïs sur maïs, il faut essayer de passer juste après la récolte sans trop attendre que les conditions se dégradent.

Les réglages à privilégier

Six mois au moins vont se passer entre le travail du sol et le semis du printemps. Un tel délai interdit toute localisation de fertilisation azotée et va permettre une évolution de la bande de terre sous les alternances climatiques (gel/dégel, humectation/dessication).

Lors du passage, il faut chercher à réaliser une légère butte, « relativement » grossière. Pour y parvenir, il est important de :

- Avoir une vitesse d’avancement de moyenne à normale (de 6 à 8 km/h). 

- Régler les chasse-débris de façon normale pour une ligne bien nettoyée notamment en maïs sur maïs en évitant de trop creuser.

- Avoir une profondeur de travail qui soit un compromis entre humidité de sol satisfaisante et puissance requise (le plus souvent aux alentours de 15 voire 18 cm).

- Pincer légèrement les disques de canalisation (écartement entre disques plus faible à l’arrière qu’à l’avant).

- Esquiver ou enlever l’équipement de finition arrière.

Comment gérer le strip-till avec les couverts végétaux ?

Afin de privilégier des conditions de sol satisfaisantes, le passage du strip-till devra se faire juste après le semis du couvert ou bien dans le couvert vivant développé. Des biomasses importantes ne posent pas trop de problèmes, cela peut toutefois être plus délicat avec des écartements faibles (45-50 cm). La destruction du couvert végétal n’interviendra que plus tard, en privilégiant des moyens non mécaniques (chimique, gel).

Damien BRUN, Romain LEGERE (ARVALIS - Institut du végétal)

Sur le même sujet

Mots-clés

Réagissez !

Note globale :
  • (Aucun vote)
Commentaires
  • 18/09/2015ELMEZOUED
    Bonjour Monsieur; je cherche le document complet sur le semis direct du blé. merci et bonne journée.

Merci de vous identifier pour commenter et noter cet article