10 janvier 2017

Post-inscription

Les résultats 2016 des variétés de sorgho fourrager monocoupe

Trois variétés récentes de sorgho fourrager monocoupe ont été expérimentées en post-inscription en 2016 en vue de confirmer leurs performances.

Bien que marginal, le sorgho fourrager monocoupe fait l’objet de sélection par les obtenteurs et d’inscription au catalogue officiel français pour des valorisations en ensilage par les ruminants et en biomasse. Le nombre de variétés inscrites par catégorie d’utilisation reste modeste. 

Deux variétés inscrites en France en 2015 ainsi qu’une variété inscrite en Italie en 2014 ayant satisfait les épreuves probatoires au réseau de post-inscription en 2015, ont été étudiées en post-inscription en 2016 par ARVALIS – Institut du végétal, le GEVES et PROSORGHO en vue de confirmer leurs performances et d’affiner les recommandations.

Téléchargez les caractéristiques des variétés de sorghos fourragers monocoupes évaluées en post-inscription en 2016.

Une grande diversité de profils

Les résultats de valeurs agronomiques et énergétiques concernent tous les critères qui interviennent dans le choix des variétés, à savoir : la vigueur au départ, la précocité à l’épiaison et à la récolte, la sensibilité à la verse, les rendements en valeur relative obtenus au cours des 3 dernières années et les composantes de la valeur énergétique.

Consultez les résultats des valeurs agronomiques et énergétiques pour les variétés tardives à très tardives du groupe 2 étudiées en 2016 (pdf).


Les variétés de sorgho fourrager monocoupe présentent une grande variabilité de profils, notamment dans le groupe 2 des plus tardives.

L’atout de la bonne digestibilité des variétés de type BMR (présence du gène Brown Mid Rid = nervure brune centrale) est plus ou moins valorisable selon leur tardiveté, potentiel de rendement et tenue de tige.

Les coups de vent violents du 13 et 14 septembre ont rappelé tout l’intérêt d’une bonne tenue de tige même à des densités de culture moyennes.

Des variétés proposées pour différentes utilisations

La teneur énergétique UFL (unité fourragère laitière/kg de matière sèche) est un critère de classification des variétés de sorgho fourrager monocoupe en fonction de leur usage potentiel. La classification repose sur 3 classes différenciées selon leur potentiel de valorisation par les bovins, avec les sorghos fourragers monocoupe appelés :
• « ensilage », E, dont les teneurs en UFL apportent une valeur énergétique élevée, pouvant de fait être distribués à des bovins en ration de base quasi exclusive. Pour bénéficier de cette mention, la teneur en UFL doit être strictement supérieure à la moyenne des témoins + 7 points, sachant que les témoins retenus représentent la diversité des variétés étudiées.
• « à usages principalement industriels », PI, qui s’illustrent par leur forte production en biomasse mais dont les valeurs énergétiques sont faibles, avec des teneurs en UFL strictement inférieures à la moyenne des témoins - 8 points.
• « doubles usages », DU, à teneurs en UFL intermédiaires, appartenant à la plage de teneur en UFL définie par l’intervalle - 8 points < témoins < + 7 points.

Les valeurs en UFL sont estimées à partir de mesures NIRS et d’une équation adaptée aux différents types de sorgho. Cette équation repose largement sur la digestibilité enzymatique de l’ensilage (méthode Aufrère).

Les partenaires du réseau

Les essais du réseau de post-Inscription, commun avec le réseau CTPS, associent ARVALIS - Institut du végétal, le GEVES et l’ensemble des obtenteurs de variétés de sorgho fédérés dans PROSORGHO.

Josiane LORGEOU, Bruno MARTIN (ARVALIS - Institut du végétal)

Sur le même sujet

Mots-clés

Réagissez !

Note globale :
  • (Aucun vote)
Commentaires

aucun commentaire pour l'instant

Merci de vous identifier pour commenter et noter cet article