En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Résultats des essais des variétés de sorgho grain Post-inscription

Sorgho grain : les résultats 2016 des essais variétés

11 janvier 2017

La précocité, la régularité de rendement entre années et la tenue de tige sont des critères importants pour choisir une variété de sorgho grain. Retour sur les résultats 2016 du réseau de post-inscription.

Les variétés de sorgho grain expérimentées en 2016 dans le réseau de post-inscription comptent 3 nouvelles variétés inscrites en 2016 au catalogue français et 3 variétés de l’année 2015 maintenues dans les essais en vue de confirmer leurs performances par rapport à des variétés de référence sur une année complémentaire.

Téléchargez la liste des variétés évaluées dans le réseau post-inscription en 2016.

2016 : une sécheresse de fin de cycle

Contrairement à 2015, les essais de comparaison de variétés de l’année 2016 ont été surtout affectés par des déficits hydriques de fin de cycle, avec des intensités assez exceptionnelles dans les sols superficiels du Centre-Ouest. Ce sont donc les variétés les plus tardives de chaque groupe de précocité, comparativement aux plus précoces, qui ont pu être plus pénalisées. Toutefois, la performance en rendement des variétés a aussi pâti localement du froid en début de cycle, voire à l’épiaison mi-juillet, et de verse suite aux coups de vent violents des 13 et 14 septembre. Ces interactions avec les scénarios climatiques rappellent tout l’intérêt de considérer la régularité des variétés sur plusieurs années d’expérimentation et tous les critères de choix des variétés.

Un compromis entre précocité, rendement et tenue de tige

Au-delà de la régularité du rendement entre les années, la précocité des variétés reste aussi en sorgho grain un élément à prendre en compte. Elle permet de limiter les conséquences de semis reportés suite à des séquences froides et pluvieuses, elle permet de récolter à des teneurs en eau du grain acceptables avant les périodes froides et pluvieuses de l’automne qui exposent les cultures à des ré-humidifications des grains. La tardiveté, qui apporte du potentiel de rendement par l’allongement de la durée de cycle, est valorisée en bonnes conditions de satisfaction des besoins en eau, mais aussi par des semis précoces.

La tenue de tige est aussi à considérer dans le choix des nouvelles variétés.

Le meilleur compromis entre précocité, rendement (et régularité entre les années et essais) et tenue de tige est à rechercher, sans négliger la vigueur au départ qui participe à l’installation de la culture.


Figure 1
 : Localisation des groupes de précocité

Consultez les résultats de valeurs agronomiques obtenus en réseau de post-inscription en 2016 pour :
les variétés très précoces ;
les variétés précoces à demi-précoces ;
les variétés demi-tardives à tardives.


La présentation des résultats portent sur les comparaisons des critères agronomiques suivants :
• précocité à l'épiaison et à la maturité physiologique (humidité panicule),
• rendement de l’année et rappel des ceux des années antérieures qui permettent, tout comme l’indicateur de stabilité entre les essais 2016 (colonne « ET »)  d'apprécier la stabilité relative des classements entre variétés,
• vigueur au départ,
• verse à maturité, 
• hauteur des plantes.

Les densités de plantes et de panicules/ha moyennes précisent les densités de levée et les tallages des variétés (sachant qu’au sein d’un essai toutes les variétés sont semées à la même densité).

Le réseau de post-inscription sorgho

Les essais du réseau de post-inscription, commun avec le réseau CTPS, associent ARVALIS - Institut du végétal, le GEVES et l’ensemble des obtenteurs de variétés de sorgho fédérés au sein de PROSORGHO.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant