11 août 2016

Maïs fourrage

Anticiper les dates de récolte

Bertrand Carpentier explique comment évaluer le niveau de remplissage des grains de maïs et ainsi, prévoir les dates d’ensilage.


Dans la culture du maïs fourrage, la récolte est une étape cruciale pour garantir à la plante une bonne conservation et une valorisation optimale.

Avec une récolte trop précoce, outre le manque à gagner en rendement et en qualité, le risque est de voir les silos couler.

Avec une récolte trop tardive, le risque est d'avoir un mauvais tassement dans les silos, une mauvaise conservation et donc, une valorisation moins efficace par les animaux.

C'est le niveau de remplissage du grain qui va renseigner le producteur sur la date optimale de récolte. Lorsque la plante avoisine les 32 à 33 % de matière sèche (MS) plante entière, il est temps de récolter.

A quoi correspond 32 % de MS ?

Le taux de matière sèche de la plante entière (32/33 %) est un compromis entre le grain, dont la maturité évolue en fonction des sommes de températures, et la partie tige+feuilles, dont le taux de MS est relativement stable et évolue en fonction de l'alimentation hydrique de la parcelle.

Lorsqu'on a des conditions séchantes en fin de cycle, l'appareil végétatif peut dessécher brutalement. A contrario, quand on a des conditions relativement normales de végétation, cet appareil végétatif peut rester très vert : cela peut être trompeur pour l'éleveur, qui peut penser que le maïs fourrage n'évolue pas alors qu'en ouvrant les épis, on observe que les grains évoluent rapidement.

Evaluer l’évolution des grains

Lorsque la plante atteint un taux de MS plante entière de 32/33 %, il est souvent trop tard pour commander l'entreprise et mettre en œuvre le chantier de récolte. Il faut donc anticiper ce stade. Pour ce faire, il est nécessaire de se rendre dans les parcelles quelques semaines avant la récolte : en cassant plusieurs épis, il est possible d'évaluer à l'œil l'évolution du grain.

En cassant l'épi, on peut observer la répartition des trois amidons, laiteux (blanc), puis pâteux (jaune pâle), puis vitreux (jaune vif) dans le grain. Au cours du remplissage du grain, il y a un moment où une petite lentille vitreuse apparait à l'extrémité des grains des couronnes centrales de l’épi. Ce stade correspond à 25 à 26 % de MS dans la plante entière, selon l'état de dessèchement et de turgescence de la partie tige+feuilles. Il est assez facile à repérer.

Dès que ce stade est repéré, il reste 6 à 7 points de MS à gagner et il faut 120 à 150 degrés jour (base 6) pour atteindre 32 à 33 % de MS dans la plante entière. Selon les régions et les périodes, cela correspond à un délai de 12 à 18 jours entre les deux stades.


Quelques indications pour reconnaître les stades d'évolution

Taux de MS plante entière Observation
- de 22 % Après la floraison, le grain de maïs commence à se remplir d'amidon laiteux. En l'écrasant entre les doigts, une goutte de lait en sort.
Cet amidon laiteux va progressivement passer au stade pâteux. On observe un dégradé de couleurs, du blanc vers le jaune. En pressant le grain, une goutte d'amidon s'extrait.
De 23 à 27 % Une lentille vitreuse apparait au sommet du grain. Ce stade est primordial. C'est à cette période que le producteur va pouvoir déterminer la date de récolte optimale et programmer son chantier.
De 31 à 34 % Lorsque la plante atteint 32 % de MS plante entière, on peut observer, sur la face du grain où il n'y pas le germe, les trois types d'amidon : laiteux, pâteux et vitreux. Ce stade de remplissage du grain correspond au début de la période optimale de récolte.
Au delà de 36  % On observe l'absence d'amidon laiteux. La période optimale de récolte est dépassée. Lors de la récolte, les grains devront être éclatés.

Ne pas récolter avant 30 / 31 %

Certains agriculteurs recherchent une teneur en amidon relativement élevée, car ils recherchent de l'énergie dans la plante. Dans ce cas, le taux peut atteindre 33 à 35 % de MS plante entière pour favoriser la place du grain.

D'autres éleveurs, qui s'orientent vers un équilibre entre la partie tige/feuilles et la partie grain, vont ensiler entre 31 et 32 % de MS plante entière. Dans tous les cas, il est déconseillé de récolter avant le stade 30/31 % de MS, même dans les zones nord de la France.

Dernier conseil, lors des visites de parcelles, il faut éviter les rangs de bordure qui bénéficient d'un meilleur ensoleillement. Les données risqueraient d'être faussées.

Téléchargez la grille " Appréciation du taux de matière sèche plante entière par l’observation des grains" .

Mots-clés

Réagissez !

Note globale :
  • (Aucun vote)
Commentaires

aucun commentaire pour l'instant

Merci de vous identifier pour commenter et noter cet article