En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Blé au stade 1-2 nœuds début avril 2021 en Normandie (évaluation du risque de verse) Messagerie Normandie

Verse du blé tendre : la grille d’évaluation du risque actualisée

01 avril 2021

C’est le moment d’estimer le risque de verse sur blé tendre, avec l’appui de la nouvelle grille de calcul mise à jour par ARVALIS et ses partenaires. Un outil indispensable pour décider à la parcelle de l’application ou non d’un régulateur.

La verse est un phénomène qui intervient en fin de cycle des céréales. Elle provoque un affaissement des pieds pouvant causer des pertes de rendement et nuire à la qualité du grain. L’utilisation de régulateurs n’est pas toujours indispensable, leur utilisation doit être raisonnée selon le risque à la parcelle.

Quels sont les facteurs de risque ?

• L’espèce et la variété



Le risque de verse dépend en premier lieu de l’espèce : le blé tendre est la céréale la moins sensible. Il faut également prendre en compte les caractéristiques variétales car beaucoup de variétés cultivées sont aujourd’hui résistantes à la verse (tableau 1).

Tableau 1 : Notes de résistance à la verse des variétés de blés

(Source : ARVALIS – CTPS, 2021)

• Les techniques culturales

L’excès d’azote est le deuxième facteur qui joue un rôle dans l’apparition de verse. Par exemple, un apport d’azote élevé (> 60 kg/ha) avant le stade épi 1 cm, associé à une date de semis précoce, conduit à un risque élevé (application d’un régulateur recommandé).

A l’inverse, un apport d’azote inférieur à 40 kg/ha au stade tallage et le fractionnement en 3-4 apports, associé à un pilotage de la fertilisation azotée, conduisent à un risque faible à moyen. Ce risque sera d’autant moins important si les dates et densités de semis sont adaptées aux préconisations régionales.

• Le climat printanier

Sur la période de fin mars à mi-avril, les céréales passent du stade épi 1 cm au stade 2 nœuds, période déterminant la longueur des entre-nœuds, et donc la résistance des tiges. Ces dernières années, des printemps de plus en plus secs sont constatés dans nos régions. Ces conditions climatiques limitent les risques (pas d’eau : les plantes ne s’allongent pas de manière excessive).

Ces facteurs modulent les risques au cours du cycle de la culture. Mais c’est en particulier le climat en fin de cycle qui est le déclencheur de la verse, notamment les orages violents (vent, fortes pluies).

Une grille pour évaluer le risque de verse à la parcelle

Pour la campagne 2020-2021, ARVALIS propose une réactualisation de la grille de risque de verse sur blé tendre. Cette nouvelle grille prend en compte la sensibilité variétale, les pratiques culturales ainsi que l’incidence du climat.

Tableau 2 : Nouvelle grille de risque verse sur blé tendre pour la campagne 2021

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

(Source : ARVALIS, 2020)

Cette grille sera consolidée au cours de la campagne grâce à un réseau de parcelles suivies par ARVALIS et ses partenaires.

Si un régulateur est nécessaire, veiller à l’appliquer dans des conditions optimales

L’application d’un régulateur peut se justifier en cas de risque de verse. Cependant, il ne faut pas sous-estimer les risques de phytotoxicité : une perte de rendement est possible (jusqu’à -10 q/ha), en cas d’absence de verse et si les conditions d’application ne sont pas optimales.

Il convient d’intervenir sur :
- des cultures en bon état (pas de stress liés aux maladies, à la sécheresse ou des carences),
- dans des conditions météo favorables : temps poussant (sans gel ou fortes amplitudes thermiques, rayonnement important) le jour de l’application et les 3 à 5 jours suivants. En raison de ces risques de phytotoxicité, il est fortement déconseillé de mélanger le régulateur avec un autre produit phytosanitaire, en particulier les herbicides.

Pour résumer, voici les principaux éléments à prendre en compte pour évaluer le risque de verse et la pertinence d’une intervention :
- les pratiques culturales (choix variétal, date et densité de semis, fertilisation) (tableau 2),
- le développement des céréales et les conditions météorologiques.

Pour en savoir plus, consultez le guide régional Choisir & Décider – interventions de printemps 2021 – Blé tendre. Une version existe également pour les orges d’hiver.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10