Résultats des variétés d’orges de printemps (parcelle orge de printemps à épiaison) Résultats d'essais

Variétés d'orges de printemps : un comportement à apprécier sur plusieurs années

06 janvier 2022

Retrouvez les résultats 2021 et pluriannuels des variétés d'orges de printemps, qu'elles soient dans la liste des variétés préférées ou en cours de validation par les Malteurs et Brasseurs de France.

En 2021, neuf nouvelles variétés d’orges de printemps (cinq inscrites en 2021 et quatre en 2020) ont été comparées aux variétés préférées des malteurs et brasseurs de France.

Les essais sont conduits de manière à exprimer le potentiel des variétés, avec une protection fongicide adaptée à l’année et dans une gamme diversifiée d’environnements du point de vue pédoclimatique.

Les commentaires concernent le comportement des variétés en semis de printemps. En semis d’automne, la pression des maladies (notamment de la rhynchosporiose) est beaucoup plus forte. Toutes les variétés étant impactées, le classement des variétés semées en automne pourrait être différent de celui établi à partir des observations des mêmes variétés semées au printemps.

Pour mémoire, le rendement moyen des orges de printemps en 2021 est d’environ 61 q/ha, légèrement supérieur à la moyenne des 10 dernières années (59,5 q/ha). Les teneurs en protéines sont satisfaisantes, mais les calibrages sont variables et assez modestes en raison d’une fin de cycle défavorable au remplissage des grains. Les pluies fréquentes en fin de campagne ont en effet provoqué de la verse un peu plus fortement que d’habitude et perturbé les récoltes.

Depuis 2017, RGT Planet est la première variété d’orge de printemps cultivée en France. Durant ces dernières années, aucune autre variété n’a procuré régulièrement un rendement supérieur. Cependant, en 2021, la plupart des variétés inscrites en 2020 et 2021 ont produit, en moyenne sur toute la zone brassicole, 2 à 3 % de plus que cette référence (figure 1) . Elles devront néanmoins confirmer leurs performances agronomiques et leur qualité brassicole pour parvenir à concurrencer RGT Planet.

Tableau 1 : Caractéristiques agronomiques des variétés d’orges de printemps
Caractéristiques agronomiques des variétés d’orges de printemps

(Source : ARVALIS et CTPS, essais pluriannuels d’ARVALIS et partenaires)

Au sommaire :Zoom sur les six variétés préférées
Cinq variétés sont en observation commerciale et industrielle
Cinq nouveautés précoces ou demi-précoces qui doivent faire leurs preuves

Zoom sur les six variétés préférées

RGT Planet procure chaque année un rendement élevé, quel que soit le contexte climatique. Son calibrage est bon. Précoce, cette variété est moyennement sensible à la verse, tolérante à l’oïdium et assez tolérante à la rhynchosporiose. En revanche, elle est assez sensible à la rouille naine et sensible à l’helminthosporiose.

KWS Fantex procure en moyenne un rendement proche de celui de RGT Planet. Son calibrage est bon, au niveau de celui de RGT Planet (figure 2). Cette variété demi-précoce a pour atout d’être tolérante à la verse. Par ailleurs, elle est tolérante à l’oïdium, assez tolérante à la rhynchosporiose et moyennement sensible à l’helminthosporiose, mais assez sensible à la rouille naine.

Par sa qualité brassicole dite « High FAN » différente et complémentaire des autres variétés, Fandaga est intéressante dans certaines recettes de fabrication de bière. Son calibrage est très bon, mais elle produit en moyenne 3 % de moins que RGT Planet. Cette variété précoce est moyennement sensible à la verse et à l’helminthosporiose. Elle est assez tolérante à la rhynchosporiose, tolérante à l’oïdium, mais assez sensible à la rouille naine.

Focus produit en moyenne 2 % de moins que RGT Planet. Son calibrage est en moyenne de 2 à 3 points inférieur à celui de RGT Planet. Toutefois, son poids spécifique (PS) est parmi les plus élevés. Précoce et moyennement sensible à la verse, Focus présente un assez bon comportement vis-à-vis des maladies : elle est moyennement sensible à l’helminthosporiose et à la rouille naine, assez tolérante à la rhynchosporiose et tolérante à l’oïdium.

Laureate peut être utilisée en distillerie pour la production de whisky car elle est « No GN », c’est-à-dire non productrice de glycosidique-nitrile. Elle a régulièrement les meilleurs calibrages, mais sa productivité est moyenne, avec 4 % de moins que RGT Planet. Cette variété demi-précoce a un bon profil agronomique : moyennement sensible à la verse, à l’helminthosporiose et à la rouille naine, Laureate est assez tolérante à la rhynchosporiose et tolérante à l’oïdium.

Variété plus ancienne sensible à l’oïdium, Explorer est 7 % moins productive que RGT Planet.

Figure 1 : Rendements des principales orges de printemps brassicoles, exprimés en pourcentage du rendement pluriannuel moyen des variétés représentées
Rendements des principales orges de printemps brassicoles, exprimés en pourcentage du rendement pluriannuel moyen des variétés représentées

Le losange central indique la moyenne pluriannuelle du rendement de la variété. Les chiffres indiquent le millésime de l’année d’essai (ex : 0 = 2020) ; c1 et c2 rappellent respectivement les résultats CTPS en 2019 et 2020 en France.

[Retour au sommaire]

Cinq variétés sont en observation commerciale et industrielle

Pour la récolte 2022, LG Tosca passe dans la deuxième étape d’observation commerciale et industrielle. Inscrite en 2019, cette variété a notamment pour atouts un très bon calibrage et un bon PS. En moyenne sur 5 ans, elle produit autant que RGT Planet. Cette variété précoce est dans la moyenne pour la verse et l’helminthosporiose, mais elle est sensible à la rhynchosporiose et assez sensible à la rouille naine.

Quant aux variétés Amidala, LG Belcanto, Valérian et Yoda inscrites en 2020, elles rentrent dans la première étape d’observation commerciale et industrielle. Ces variétés sont précoces, tolérantes à l’oïdium, avec un bon PS. LG Belcanto et Yoda produisent en moyenne 3 % de plus que RGT Planet. Le rendement de Valérian est proche de celui de RGT Planet, tandis qu’Amidala produit 2 % de moins. Leurs calibrages sont un peu supérieurs à celui de RGT Planet, sauf pour LG Belcanto. Cette dernière est, en outre, assez tolérante à la verse.

Côté maladies, Amidala et LG Belcanto sont moyennement sensibles à la rhynchosporiose. Amidala est sensible à l’helminthosporiose et assez sensible à la rouille naine. Pour LG Belcanto, c’est l’inverse : elle est assez sensible à l’helminthosporiose et sensible à la rouille naine. Valerian et Yoda sont sensibles à la rhynchosporiose et moyennement sensibles à l’helminthosporiose. Valerian est moyennement sensible à la rouille naine alors que Yoda y est assez sensible.

Figure 2 : Résultats pluriannuels de calibrage des variétés d’orges de printemps
Résultats pluriannuels de calibrage des variétés d’orges de printemps

Afin de comparer les résultats sur différentes campagnes, les calibrages (% de grains > 2,5 mm) sont corrigés des effets annuels à l’aide des variétés communes entre année. Ils sont exprimés en % de la moyenne des variétés représentées. Le losange rouge correspond à la moyenne pluriannuelle. Les chiffres indiquent les millésimes (21 = 2021).

[Retour au sommaire]

Cinq nouveautés précoces ou demi-précoces qui doivent faire leurs preuves

Inscrites début 2021, CB Score, KWS Thalis, Lexy, LG Flamenco et Shetty sont admises en validation technologique pour la récolte 2022. Elles ont en commun d’être précoces ou demi-précoces, tolérantes à l’oïdium et avec un bon calibrage.

CB Score présente deux caractéristiques brassicoles particulières : une faible activité lipoxygénasique (qui améliore la conservation de la bière dans le temps) et une faible teneur en diméthyle sulfate (qui devrait permettre des économies d’énergie dans les process de fabrication de la bière). Pour ce dernier caractère, CB Score est la première variété du catalogue français à disposer de cette innovation. Mais son potentiel de rendement moyen - inférieur à celui de RGT Planet - est son point faible. Par ailleurs, elle est moyennement sensible à la verse et aux maladies.

KWS Thalis présente également une faible activité lipoxygénasique. Lors des deux années d’essais pour l’inscription, son rendement a été nettement supérieur à celui de RGT Planet, mais au même niveau en 2021. Cette variété est moyennement sensible à la verse et à la rhynchosporiose, assez sensible à la rouille naine et sensible à l’helminthosporiose.

Le potentiel de Lexy semble proche de celui de RGT Planet. Elle présente un bon équilibre agronomique : moyennement sensible à la verse, à la rhynchosporiose et à l’helminthosporiose, mais assez sensible à la rouille naine.

LG Flamenco et Shetty présentent un potentiel de rendement élevé, avec respectivement 3 % et 2 % de plus que RGT Planet en 2021. Elles sont, de plus, assez tolérantes à la verse. Côté maladies, ces deux variétés sont assez sensibles à l’helminthosporiose. Par ailleurs, LG Flamenco est moyennement sensible à la rhynchosporiose et sensible à la rouille naine, tandis que Shetty est assez tolérante à la rhynchosporiose et assez sensible à la rouille naine.

[Retour au sommaire]

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10