Parcelle blé dur en pleine montaison Messagerie Méditerranée

Vague de froid : quelle incidence sur le blé dur ?

14 avril 2022

Le week-end du 2 avril, une vague de froid s’est abattue sur la France et le Sud-Est n’a pas été épargné. Les températures sont descendues jusqu’à -6°C sous abri dans les Alpes de Haute-Provence. En plaine elles ont stagné autour de 0°C sous abri (Orange, Nîmes, Arles, Béziers, Narbonne). Focus sur les conséquences possibles sur blé dur.

La sensibilité au gel du blé dépend du stade au moment du gel. Pendant le tallage, le blé peut supporter jusqu’à -12°C sous abri.

A partir de la montaison, il est plus sensible : le seuil d’alerte est de -5 à -7°C sous abri.

A la méiose, des températures autour de 0°C peuvent avoir un impact sur la fertilité de l’épi.

Attention, ces seuils d’alerte ne sont pas des seuils de dégâts systématiques.

Des blés entre 1 nœud et dernière feuille pointante

Dans la région, les blés sont en train de sortir l’avant-dernière feuille (F2) sur les semis d’octobre sur le littoral (Camargue, Sud Gard, Est-Hérault) pour des variétés demi-précoce. Pour des variétés précoces (RGT Aventadur et Claudio) semées mi-octobre, c’est la dernière feuille (F1) qui sort. Ailleurs, les blés sont globalement en cours de montaison entre 1 nœud et 3 nœuds selon la date de semis et le secteur considéré.

Quel risque suite au gel de début avril ?

Il ne devrait pas y avoir d’incidence hormis dans les cas suivants :
- Dans les Alpes de Haute-Provence, sur des blés courant montaison, on est en limite de risques au niveau de la température. Il n’est pas exclu qu’il y ait quelques dégâts ponctuellement aux endroits où il a fait le plus froid.
- Sur des variétés précoces (Aventadur, Claudio) semées mi-octobre sur le littoral/intérieur doux, le stade méiose a été atteint à certains endroits ce week-end.

Rappelons qu’il ne faut pas semer des variétés précoces (Aventadur, Claudio) avant fin octobre dans la région ! De même, On ne sème pas d’orge de printemps (Planet par exemple) en automne, trop risqué dans la partie la plus tardive avec le risque de gel.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10