En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Triticale 2010

Une production en hausse et de qualité satisfaisante pour l’alimentation animale

23 octobre 2010

Depuis 2006, FranceAgriMer et ARVALIS – Institut du végétal avec le soutien d’Intercéréales, organisent une enquête variétale au champ, afin de connaître la qualité de la récolte de triticale de l’année.

Cette enquête est réalisée dans les principales régions de production. Ainsi, 262 échantillons ont été prélevés dans 18 départements et analysés. Avec un rendement moyen de 54,9 q/ha, en retrait de plus de 2 q/ha par rapport à celui de 2009 et une sole de 380 000 ha en augmentation de 7 %, la production de triticale est estimée par FranceAgriMer à 2,1 millions de tonnes, en progression de 2,5 % par rapport à 2009.

La teneur en protéines
(N x 6,25) au niveau national est en moyenne de 11,5 % MS. Elle est en hausse de 0,6 point par rapport à 2009 et est équivalente à la moyenne des 4 dernières années. Les teneurs moyennes en protéines des 4 principales régions de production varient de 10,9 à

12,1 % MS respectivement pour les régions Ouest et Centre-Ouest. Les régions Auvergne et Midi-Pyrénées ont des valeurs intermédiaires de 11,9 et 11,5 % MS. Les teneurs moyennes par département présentent une plage de variation de 10,5 à 12,7 % MS.
Ces plus fortes teneurs en protéines des triticales de la récolte 2010 confirment la tendance observée sur le blé tendre et s’expliquent en partie par une baisse des rendements associée à une bonne assimilation de l’azote en fin de période de végétation des cultures.

La teneur moyenne en amidon au niveau national est de 67,1 % MS, en baisse de 1 point par rapport à 2009. Elle est similaire à la moyenne des quatre dernières années (67,2 % MS).
Les régions Auvergne, Centre-Ouest et Midi-Pyrénées ont des teneurs voisines, de 66,6 % MS en moyenne. La région Ouest à la valeur la plus élevée (68,5 % MS). Les teneurs moyennes par département varient de 65,9 à 68,8 % MS.

Ainsi, les plus faibles teneurs en amidon observées sur les échantillons de 3 régions sont compensées par des teneurs en protéines plus élevées. Inversement, la région Ouest qui a la teneur en protéines la plus faible se retrouve avec des teneurs en amidon plus élevées d’environ 1 point.

Malgré une teneur en amidon inférieure de 2,4 points à celle du blé, le triticale de la récolte 2010 reste une source d’énergie intéressante pour l’alimentation animale, et principalement chez les porcs et les volailles.

La viscosité spécifique (VS), qui est un critère à déterminisme principalement génétique et peut être à l’origine de problèmes digestifs chez les jeunes volailles, varie de 3,1 à 5,5 ml/g MS respectivement pour les régions Centre-Ouest et Midi-Pyrénées. Les valeurs extrêmes entre variété varient de 2,6 à 6,5 ml/g MS.

Avec une valeur énergétique (EMAn coq) moyenne de 3 387 kcal/kg MS, le triticale de la récolte 2010 est en baisse de 1 % par rapport aux triticales de la récolte 2009 et ceci quelles que soient les régions enquêtées. Cependant, cette valeur reste proche de la moyenne des 4 dernières années
(3 396 kcal/kg MS) ainsi que de la valeur de référence pour les volailles des tables INRA-AFZ, 2004 (EMAn coq = 3 390 kcal/kg MS).

Pour plus de précisions sur les résultats, vous pouvez vous référer à la plaquette « Qualit@lim – Triticale », disponible sur www.arvalisinstitutduvegetal.fr (rubrique : infos techniques/dossiers) et sur www.franceagrimer.fr

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10