En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Phosphobio : début de la campagne de prélèvements Projet PhosphoBio

Une phase d’analyses et d’enquêtes démarre

28 septembre 2021

L’ensemble des parcelles de l’observatoire PhosphoBio étant désormais bien identifiées, la campagne de prélèvements et d’analyses de terre ainsi que les enquêtes sur les pratiques culturales peuvent démarrer.

Environ 200 parcelles conduites en agriculture biologique ont été identifiées au cours du printemps et de l’été 2021. La phase d’acquisition de données déclinée en 3 actions complémentaires va enfin pouvoir démarrer.

Une campagne de prélèvements et d’analyses de terre

Réalisée par le laboratoire Aurea AgroSciences, cette campagne de prélèvements et d’analyses de terre démarrera dès la fin octobre 2021 et durera jusqu’à la fin de l’hiver. Le laboratoire prendra contact avec vous pour planifier un prélèvement de terre sur la ou les parcelles intégrées à l’observatoire puis réalisera une analyse physico-chimique complète avant de vous restituer les résultats quelques semaines plus tard.
L’ensemble des parcelles de l’observatoire bénéficieront d’une analyse de terre, sur 0-20 cm de profondeur.

Une analyse de végétaux complètera l’analyse de terre

Des analyses de végétaux, en complément des analyses de terre, seront réalisées sur certaines parcelles de l’observatoire. Elles permettront de réaliser un diagnostic foliaire et comparer la pertinence des deux méthodes de diagnostic que sont l’analyse de terre et l’analyse de végétaux. En Agriculture Biologique, où plusieurs éléments nutritifs (notamment l’azote) peuvent simultanément limiter la croissance des cultures, l’analyse de végétaux pourrait être plus pertinente que l’analyse de terre – ou en tout cas complémentaire – pour diagnostiquer des carences.

Le choix définitif des parcelles pour cette analyse spécifique n’est pas encore décidé mais les parcelles conduites en céréales à paille, maïs, soja, luzerne ou en prairie temporaire ou permanente devraient être sélectionnées en priorité. Il s’agit de cultures pour lesquelles soit des référentiels d’interprétation existent déjà, soit ces référentiels devraient être construits lors du projet PhosphoBio (soja, luzerne...).

Cette phase de prélèvement et d’analyses est également confiée au laboratoire Aurea AgroSciences et devrait se dérouler lors du printemps 2022.

Des enquêtes « pratiques culturales »

Confiée principalement à des groupes d’étudiants en école d’agronomie, la troisième action du projet prendra la forme d'enquêtes "pratiques agricoles". Elle s’étalera sur deux périodes : automne-hiver 2021/2022 puis automne-hiver 2022/2023, sous la responsabilité de Bordeaux Science Agro.

Pour cela, des étudiants prendront rendez-vous avec les agriculteurs partenaires de l’observatoire pour réaliser un entretien d’environ une heure.

Ponctuellement, quelques enquêtes pourront également être réalisées par d’autres partenaires du projet.

L’objectif est de collecter des informations sur les pratiques agricoles des 200 parcelles de l’observatoire afin de pouvoir établir des liens entre ces pratiques et les teneurs en phosphore des sols issues des analyses de terre. Un autre objectif et de pouvoir calculer un bilan phosphore sur 5 ans à l’échelle de la parcelle entre les entrées (apports de fertilisants) et les sorties (exportations de grains, de pailles ou de fourrages). Ces bilans permettront d’identifier les parcelles qui s’enrichissent en phosphore (stockage) et celles qui s’appauvrissent (déstockage).

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10