En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Récolte 2012

La plaquette "qualité des blés durs français" disponible en téléchargement

27 septembre 2012

La version 2012 de la plaquette "qualité des blés durs français" réalisée par ARVALIS-Institut du végétal et FranceAgriMer est disponible en téléchargement. Elle contient toutes les informations sur la récolte.

A 54 q/ha, le rendement moyen du blé dur a atteint un niveau historique en 2012. Même si les surfaces cultivées ont augmenté, ce record explique en grande partie la hausse de la production de blé dur : elle est attendue à 2,4 Mt, contre un peu plus de 2 Mt l’an dernier.

Chaque année, FranceAgriMer et ARVALIS – Institut du végétal organisent une enquête auprès d’organismes collecteurs et une enquête variétale au champ, afin de connaître la qualité de la récolte de blé dur de l’année. Ces enquêtes sont réalisées avec le soutien d’Intercéréales et du Groupement national interprofessionnel des semences et des plants (GNIS).

Au niveau du paysage variétal, la première variété, Miradoux progresse encore fortement et occupe maintenant plus du tiers de la surface nationale. Elle devance nettement les variétés suivantes : Scultpur, Pescadou, Karur et Isildur.

La teneur en protéines est de 13,6% en moyenne. Les moyennes régionales se situent entre 13,2 et 13,5 % dans l’Ouest et le Sud-Ouest, tandis que le Sud-Est et le Centre présentent des résultats autour de 14 % en moyenne (Figure 1).

Au niveau des poids spécifiques, la moyenne nationale de 78,7 kg/hl a été pénalisée par la région Centre, touchée par de nombreux épisodes pluvieux. Toutes les autres régions sont au-dessus de 78 kg/hl de moyenne (Figure 2).

La teneur en eau des grains est bien adaptée à une bonne conservation des grains, avec une moyenne de 12,6 %.

Compte-tenu de la pluie survenue en fin de maturité des grains, le mitadinage est présent dans les différents bassins de production, à des niveaux variables selon les situations. La vitrosité moyenne des grains est de 72 %. La moucheture est quant à elle limitée dans le Sud et l’Ouest du pays, inférieure à 3 ou 4 % en moyenne. Toutefois, les conditions météorologiques pluvieuses du printemps et de la fin de cycle ont pénalisé la région Centre, qui présente des taux de grains germés et mouchetés plus élevés que dans les autres bassins.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10