En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Variétés de blé dur

Un record d’inscription avec neuf lauréates en 2012

23 mars 2012

Avec l’arrivée de neuf nouvelles variétés, la sélection française fait preuve d’innovation. Dans un contexte où le choix variétal est le principal levier dans l’optimisation technico-économique et l’excellence environnementale, les variétés inscrites cette année proposent une qualité technologique de haut niveau, une assez bonne productivité et une tolérance aux maladies intéressante. Décryptage de leurs profils. 

Pour les semis 2012, le catalogue officiel français s’enrichit de neuf nouvelles variétés de blé dur. Sept d’entre elles sont inscrites spécifiquement en zone Sud, deux autres sont communes aux zones Nord et Sud (Tableau 1 : caractéristiques des 44 variétés disponibles en 2012).

Parmi les variétés inscrites en zone Sud, Actisur, Plussur et Ailandur (obtention R2n) appartiennent à la classe technologique BDP, regroupant les blés durs ayant de bonnes caractéristiques en teneurs en protéines et mitadinage. Actisur se distingue par un PMG (Poids de mille grains) très élevé (noté 9 sur une échelle de 1 à 9) et un bon taux de protéines (7,5). En moyenne sur les deux années d’essais pour l’inscription (récoltés en 2010 et 2011), cette variété obtient un rendement de 99,5 % par rapport aux témoins en situation traitée (protégée vis-à-vis des maladies) et de 103,9 % sans protection fongicide. Ce dernier chiffre témoigne d’une bonne tolérance aux maladies. Mais il faut rappeler que ces dernières étaient peu présentes en 2010 et encore moins en 2011. Avec une note de 4 en rouille brune, Actisur est cependant à surveiller. 

Des innovations au profil technologique intéressant

Plussur présente une bonne tolérance à la moucheture (8,5) et au mitadinage (6,5). Avec 100,6 % de rendement en situation traitée, et 102,3 % en non traitée, elle montre une bonne tolérance aux maladies. Sa résistance à la fusariose lui a d’ailleurs valu une bonification.

Ailandur
présente une bonne tolérance à la moucheture (8), une assez bonne résistance à la verse (5,5) et à la rouille brune (6). Son rendement est de 99,3 % en situation traitée et 101,1 % en non traitée.

Gainsur est un Blé dur moyen (BDM) qui se distingue par de bons rendements en situation non traitée (106,4 % des témoins), du fait de son profil de tolérance aux maladies. Cette variété a d’ailleurs obtenu un bonus pour sa tolérance à la septoriose.

Floridou et Qualidou (obtention Florimond-desprez), inscrites en zone Sud, sont des Blés durs de couleur (BDC).
Floridou présente d’excellents rendements, avec 104,9 % des témoins en situation traitée et 106,4 % en situation non traitée.
Avec 107 %, Qualidou se remarque également par de bons rendements sans protection fongicide. Ses bons niveaux de résistance à la rouille brune (7) lui ont valu une bonification. À noter également sa bonne tolérance à l’oïdium (7) et son très bon PMG (8).

SY Carma, d’obtention Syngenta, est un BDC ayant un très bon niveau de jaune (8,5). Cette variété réalise 97,3 % de rendement en situation traitée et 105,6 % en non traitée. Elle se distingue par son bon comportement vis-à-vis de la verse (6) et de la rouille brune (notée 7 avec une bonification).

Deux nouveautés inscrites dans les zones Nord et Sud

La variété Auris est un blé dur de haute qualité (BDHQ). Elle présente un bon niveau de protéines (6,5 sur 9), un indice de jaune supérieur à 8 ainsi qu’un bon niveau de mitadinage (6,5). Auris apparaît peu sensible aux maladies, notamment à l’oïdium (7), et a obtenu une bonification pour sa tolérance à la rouille brune (7). Ses rendements sont supérieurs à la moyenne des témoins en situation traitée comme en non traitée, que ce soit dans le Nord ou dans le Sud.

Luminur (obtention R2n) est également une inscription Nord et Sud compte tenu de ses bonnes performances dans ces deux zones. En conditions traitées, elle réalise un rendement situé à 102,1 % des témoins en zone Nord et à 101 % en zone Sud. Sa classe technologique est comprise entre BDC et BDHQ. Sa sensibilité à la fusariose est à suivre.

Ces premières références sont en cours de confirmation dans les essais conduits en post-inscription par ARVALIS – Institut du végétal et ses partenaires sur la campagne 2011-2012.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10