En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Dégâts du ravageur taupin dans une parcelle de maïs Lutte contre les ravageurs

Protection des semis de maïs : un choix limité de solutions

20 mars 2019

Suite à l'interdiction des néonicotinoïdes, la protection des semis de maïs contre les ravageurs du sol repose désormais sur des solutions en microgranulés. Comment bien les choisir et les appliquer ? Retour sur les derniers résultats d'essais ARVALIS.

Au sommaire :
• Apprendre à se passer de TS insecticide
Les microgranulés à base de pyréthrinoïdes comme unique recours contre les taupins
Success GR : une solution de biocontrôle peu convaincante
Vers une impasse technique contre les mouches
Panorama des solutions insecticides disponibles pour les semis 2019

Apprendre à se passer de TS insecticide

Même si Force 20CS est désormais le seul produit autorisé pour la protection des semences de maïs contre les ravageurs du sol, il n’a jamais démontré d’intérêt technique et économique dans les nombreux essais réalisés par ARVALIS sur ces cibles, que ce soit lors d’une utilisation seule ou en association avec un produit microgranulés à base de pyréthrinoïdes.

Par ailleurs, en mettant de côté l’aspect réglementaire, un éventuel bénéfice de la protection Force 20CS sur la vigueur des plantules est parfois mis en avant. Cela a pu être aperçu occasionnellement en comparaison de semences protégées avec Sonido. Mais comparé à des semences dépourvues d’une protection Sonido, ce potentiel intérêt n’a pas été constaté dans les essais d’ARVALIS, ni sur la vigueur des jeunes plantes, ni sur le rendement à la récolte.

Par conséquent, il n’est pas recommandé de recourir à ce produit pour la protection des semences de maïs.

Retour au sommaire

Les microgranulés à base de pyréthrinoïdes comme unique recours contre les taupins

Pour protéger les prochains semis de maïs contre les attaques de ravageurs du sol, le recours à des produits microgranulés est la seule option possible. Mais ils ne sont pas tous équivalents.

Les conditions d’emploi du produit Force 1,5G (à base de téfluthrine) ont évolué : Les microgranulés de ce produit doivent désormais être enfouis à plus de 3 cm de profondeur. Or, ce positionnement n’est pas compatible avec une protection efficace contre les attaques de taupins sur jeunes maïs. Dans nos expérimentations, l’efficacité de Force 1.5G est de 78 % lors d’une application avec diffuseur ; elle chute à seulement 25 % lors d’une application sans diffuseur (figure 1). Compte tenu de ses nouvelles conditions d’emploi, ce produit ne présente plus d’intérêt technique pour la protection du maïs contre les taupins.

Figure 1 : Efficacité sur taupins du Force 1.5G appliqué avec ou sans diffuseur - synthèse d’essais maïs grain et maïs fourrage (2012-2018)

Les autres produits microgranulés à base de pyréthrinoïdes (Belem 0.8MG, Fury Geo, Karaté 0.4GR, Trika Expert+) demeurent applicables avec diffuseur. De fait, ils présentent un niveau de protection contre les taupins satisfaisant à condition de soigner le réglage de la dose de produit et les conditions d’application des microgranulés au moment du semis (figure 2).

A noter que les produits à base de lambda-cyhalothrine (Karaté 0.4GR, Trika Expert+) peuvent apporter une certaine satisfaction dans les parcelles exposées à des risques de scutigérelles, à condition d’être utilisés en combinaison avec des méthodes agronomiques (sol rappuyé, engrais starter).

Figure 2 : Efficacité sur taupins des solutions insecticides disponibles - synthèse d’essais maïs grain et maïs fourrage (2012-2018)

Retour au sommaire

Success GR : une solution de biocontrôle peu convaincante

Success GR (12 kg/ha de spinosad) est un produit microgranulés qui bénéficie d’une homologation depuis décembre 2017 pour la protection du maïs et du maïs doux contre les attaques de taupins. Ce produit a fait l’objet de nombreuses expérimentations par ARVALIS au cours des dernières années (figure 3). Son efficacité est très limitée en situation de faible intensité d’attaques : 28 % lorsque les attaques sont inférieures à 20 % dans le témoin. L’efficacité est insignifiante (< 10 %) en situation d’attaques significatives (supérieures à 30 % dans le témoin). Compte tenu de la difficulté de prédire l’intensité des attaques de taupins, il semble difficile de recourir à cette solution.

Concrètement, il n’existe donc toujours pas de solution de biocontrôle qui soit à la fois homologuée et satisfaisante techniquement pour protéger les cultures de maïs contre les attaques de taupins.

Figure 3 : Efficacité sur taupins du Success GR - synthèse d’essais maïs grain et maïs fourrage (2012-2018)

Retour au sommaire

Vers une impasse technique contre les mouches

Aucune solution technique satisfaisante n’a été identifiée à ce jour pour faire face à une attaque de géomyze ou d’oscinie. Des pistes de travail sont à l’état de recherche mais aucune ne peut faire l’objet de recommandation à ce jour. Avec le retrait du Sonido, les agriculteurs sont face à une impasse technique.

Retour au sommaire

Panorama des solutions insecticides disponibles pour les semis 2019

Tableau 1 : Solutions disponibles pour lutter contre les ravageurs du maïs aux stades jeunes

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Source
 : dépliant ARVALIS octobre 2018

Retour au sommaire

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

3 commentaires 22 mars 2019 par VI

Avec tout ces conseils et obligations PAC, prodiguées et provenant de toute part,les agriculteurs conventionnels ou bio,ont de quoi se mètrent à dos même les écolos et les chasseurs et promeneurs. Tous veulent voir de l'herbes,des coquelicots,ravenelles,(chardons?...) pièges à nitrates etc...Donc travail du sol en été,quand tout et sec destruction des nichées cailles,faisans,perdrix etc... Plus de couvert pour les cacher et les nourrir. Et après ce même monde se plaint de la perte des petits oiseaux et insectes divers.Cherchez l'erreur

22 mars 2019 par NOEL

martin ce n'est pas en tapant sur les agris bios que tu vas résoudre ton problème d'insectes du sol un agri conventionnel ou bio reste un agri tu sembles tomber bêtement dans le piège du diviser pour mieux régner...........c'est dommage victorien

22 mars 2019 par MARTIN

Une grande victoire des écolos bobos urbains bios contre l'agriculture intensive et contre le mais censé être lurement a pire des culture,s image du gaspillage de l'eau, de la construction des ces barrages honteux qui emprisonnent la bonne eau qui coule, contre Monsanto et évidemment le glyphosate ! Honte à nos syndicats et nos élus incapables de nous défendre et qui mettent à la tête de nos instituts des anciens des cabinets ministériels corrompus par les verts ! La sortie est vers les agriculteurs bios qui ont surement trouvé le truc à base de pisse d'ortie pour nous sortir de là !

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10