En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Protection des cultures

Surveiller les limaces avant les semis de céréales

28 septembre 2017

Le temps humide actuel est favorable à la prolifération des limaces. Une observation de leur activité dans les futures parcelles de céréales avant les semis permettra de décider de l’opportunité d’intervenir.

Une grille d’aide à la décision basée sur l’observation

Une décision d’intervention nécessite l’évaluation du risque avant semis à partir de l’arbre de décision ci-dessous selon les observations* ou piégeages** sur les parcelles en période humide.

Au-delà du stade 3-4 feuilles, le pouvoir de compensation de la culture est fort, il n’est plus nécessaire d’intervenir.


Comment observer ?

* Observer la parcelle

Pour être dans les meilleures conditions, observer les parcelles :
- A l’aube, lorsque le sol est totalement humide pour détecter des limaces en activité
- Dans la journée, dans les parcelles avec un fort couvert ou recouvertes de chaumes, sous les mottes…

Repérer les traces d’activité des limaces : mucus au sol ou sur les plantes, morsures sur plantes, œufs.

** Piéger

Un piège constitue un abri qui maintient l'obscurité et un microclimat humide attirant les limaces à courte distance. Il reflète l’activité des limaces en surface.

Le piégeage est à réaliser en condition d’activité des limaces (sol humide); à éviter juste après une préparation de sol qui perturbe l’activité.
• Disposer 4 pièges (minimum) de type INRA (0.25m*0.25m) donnant une surface totale de piégeage de 1 m².
• Les positionner à au moins une dizaine de mètres les uns des autres et à au moins 10 m de la bordure.
• De préférence poser les pièges le soir après les avoir humidifiés à saturation et les relever le lendemain matin à la fraîche.
• Ne pas mettre de granulés anti-limaces sous les pièges.
• Déplacer les pièges de quelques mètres et les réhumidifier avant chaque nouvelle estimation.

Il n’est pas trop tard pour la lutte agronomique préventive

Elle se pratique pendant l’interculture et permet de réduire une partie des populations de limaces :

- Réaliser un déchaumage pour détruire les repousses et les nouvelles levées d’adventices sources de nourriture des limaces. Il permet aussi de maintenir le sol sec en surface.
- Le labour enfouit les limaces en profondeur plus qu’il ne les détruit. Il permet de retarder l’attaque sur la culture implantée juste après labour.
- Réaliser une préparation fine du sol pour casser les mottes qui sont l’habitat des limaces.
- Le roulage du sol détruit les abris et limite temporairement leur activité en surface.

Lutte phytosanitaire

Elle permet de protéger la culture, mais ce n’est pas une technique suffisante pour réduire les populations.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant