En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Pomme de terre de fécule

Stockages sous abri : adapter la ventilation à la douceur du climat

11 novembre 2011

Dans les jours à venir, l’attention devra être portée sur la protection des silos extérieurs et la stabilisation des tas sous abri.  

Achever le bâchage des silos extérieurs

Les rendements élevés de cette année conduisent à un volume plus important que prévu de silos extérieurs qui devront en outre y rester sur une période plus longue qu’à l’accoutumée. Pour assurer une protection minimale contre les agressions extérieures (pluie et gel), il est important de procéder à leur bâchage à l’aide d’un voile de type TopTex. Sa matière particulière permet les échanges gazeux entre le tas et l’air extérieur tout en limitant très fortement la pénétration de la pluie, dans la mesure où le haut du silo a bien été aplani. C’est l’humidité autour des tubercules qui favorise les contaminations bactériennes et autres agents de pourritures.

Stabiliser la situation des lots stockés sous abri

Pour les derniers tas mis en stockage et les lots difficiles comportant quelques tubercules malades, nous sommes encore aujourd’hui dans une phase de stabilisation qu’il faut bien maîtriser dans un contexte de douceur des températures extérieures. En procédant au bon paramétrage de la régulation (voir ci-dessous), un «état des lieux» de la situation est à réaliser en examinant la qualité des tubercules situés à une trentaine de centimètres du sommet de tas. A condition de ventiler à bon escient, les tubercules observés à ce niveau sont représentatifs de ceux de la base du tas. Dans le contexte particulier de la douceur actuelle, il faut privilégier une ventilation fréquente du tas en procédant à un abaissement très progressif de sa température (1°C par semaine).  

Adapter les paramètres de régulation des tas ventilés

Pour prendre en compte les contions de l’année, le réglage de l’automate de ventilation doit être convenablement paramétré pour profiter au mieux des heures disponibles. La consigne de températures doit aujourd’hui être fixée à 9°C puis 8°C dans une semaine pour un refroidissement progressif sans à-coups. En fonction de l’automate, le choix de l’air extérieur pour ventiler s’effectue soit par réglage du différentiel à fixer sur la plage  1°C (différentiel mini) à 3°C (différentiel maxi), soit par réglage de la température maximale et minimale de l’air autorisé pour la ventilation (Exemple : Pour un tas à 10°C il convient d’autoriser la ventilation sur la plage 9 à 7°C). Il est fortement conseillé de répertorier sur un cahier 2 à 3 fois par semaine l’évolution de la température du tas de façon à mieux cerner son évolution et, si vous disposez d’un compteur horaire, le nombre d’heures ventilées pour adapter si besoin les paramètres de ventilation.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10