En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Résultats des essais des variétés de sorgho grain Post-inscription

Sorgho grain : les résultats des essais variétés 2018

23 janvier 2019

La précocité, la régularité de rendement entre années et la tenue de tige sont des critères importants pour choisir une variété de sorgho grain. Retour sur les performances des variétés récentes expérimentées en 2018, intégrées dans des synthèses pluriannuelles.

Des écarts de rendements en 2018 à relier à des effets d’esquive

Dans les situations à bon potentiel, les variétés expérimentées en post-inscription* en 2018 ont globalement bien valorisé les sommes de températures élevées de l’année. Celles-ci affichent des écarts à la normale sur les 20 dernières années de l’ordre de 100 à 150 degrés-jours (base 6-30°C), qui varient cependant selon les dates de semis et les régions.

En parcelles non irriguées, à rendements faibles suite aux déficits hydriques qui se sont installés et amplifiés dès la mi-juillet tout au long de la fin de cycle, alors que les sorghos entraient en épiaison et entamaient leur phase de mise en place des grains, les plus précoces de chaque groupe de précocité se sont proportionnellement mieux comportés.

Le parcours de croissance des sorghos n’a pas rencontré de périodes froides ou à gros excès thermiques, avec des températures journalières régulièrement plus élevées que les moyennes historiques. Les situations à bons rendements ont localement pâti de verse physiopathologique du fait de l’affaiblissement des tiges causées par les remobilisations des assimilats des tiges et feuilles pour soutenir des croissances de nombres de grains/m2 élevés. Quelques dégâts de pyrales, d’héliothis et de la cécidomyie du sorgho (localisée dans le Lauragais) ont affecté plusieurs essais du Sud-Ouest, sans oublier les abats de pluviométrie du mois de juin qui ont saccagé plusieurs essais.

Téléchargez les résultats 2018 et pluriannuels

La présentation des résultats portent sur les comparaisons des critères agronomiques suivants :
• précocité à l'épiaison et à la maturité physiologique (humidité panicule qui représente assez bien la durée de cycle),
• rendement de l’année et rappel de ceux des années antérieures qui permettent - tout comme l’indicateur de stabilité entre les essais 2018 (colonne « ET » - d'apprécier la stabilité relative des classements entre variétés,
• vigueur au départ,
• verse à maturité,
• hauteur des plantes.

Les densités de plantes et de panicules/ha moyennes de l’année 2018 précisent les densités de levée et les tallages des variétés (sachant qu’au sein d’un essai toutes les variétés sont semées à la même densité).

Consultez les résultats de valeurs agronomiques obtenus en réseau de post-inscription en 2018 et au cours des dernières années pour :
les variétés très précoces,
les variétés précoces à demi-précoces,
les variétés demi-tardives à tardives.

Comme les essais annuels étudient les variétés les plus récentes en comparaison à des témoins, des calculs de moyennes ajustées sur les bases de données pluriannuelles sont réalisés chaque année par ARVALIS afin de resituer les performances agronomiques des variétés de sorgho grain proposées aux agriculteurs. 

Pour connaître les méthodes de calcul des moyennes ajustées, télécharger le document d’’explication.

Un choix variétal qui s’appuie sur un compromis entre critères

Au-delà de la régularité du rendement entre les années, la précocité des variétés reste aussi en sorgho grain un élément à prendre en compte. Elle permet potentiellement de limiter les conséquences de report de semis, de récolter à des teneurs en eau du grain acceptables avant les périodes froides et pluvieuses de l’automne qui exposent les cultures à des ré-humidifications des grains. La tardiveté, qui apporte du potentiel de rendement par l’allongement de la durée de cycle, est valorisée en bonnes conditions de satisfaction des besoins en eau et en semis précoces.

La tenue de tige est aussi à considérer dans le choix des nouvelles variétés.

Le meilleur compromis entre précocité, rendement (et régularité entre les années et essais) et tenue de tige est à rechercher, sans négliger la vigueur au départ qui participe à l’installation de la culture.

Retrouvez :
les résultats des essais 2017
- les résultats des essais 2016.

(*) : Les essais du réseau de post-inscription, commun avec le réseau CTPS, associent ARVALIS - Institut du végétal, le GEVES et l’ensemble des obtenteurs de variétés de sorgho fédérés au sein de PROSORGHO.

Josiane LORGEOU, Nathalie MANGEL, Bruno MARTIN et Christophe BERGEZ (ARVALIS - Institut du végétal)
Christophe GRIZEAU, Valérie UYTTEWAAL et Céline GELOT (GEVES)

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant