En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Alimentation animale - Qualit@lim

Sorgho grain 2012 : production en baisse mais de bonne qualité

25 février 2013

La production nationale est estimée à 243 000 tonnes*, soit une baisse de 14 % par rapport à 2011 qui s'explique pour l'essentiel par la diminution du rendement. Ainsi, le rendement moyen national estimé à 57,5 q/ha est en baisse de près de 10 % par rapport à l'année précédente. Les résultats d'une enquête menée par ARVALIS – Institut du végétal et FranceAgriMer avec le soutien d'Intercéréales dans les principaux bassins de production confirment la bonne qualité du sorgho grain récolté en 2012 pour l'alimentation animale.

La teneur moyenne en protéines est de 10,8 % MS, en baisse de 0,5 point par rapport à 2011. Elle est supérieure de 0,4 point à la moyenne des cinq dernières années (10,4 % MS). Les teneurs en protéines varient de 8,8 à 11,8 % MS selon les échantillons. Les valeurs les plus élevées sont observées en Midi-Pyrénées (11,8 % MS en moyenne).
Avec une moyenne de 75,1 % MS, le sorgho confirme sa teneur élevée en amidon. Cette valeur est en baisse de 0,5 point par rapport à 2011. Elle est inférieure de 0,4 point à la moyenne des cinq dernières années (75,5 % MS). Les teneurs en amidon varient de 73,4 à 77,2 % MS. Les plus faibles teneurs en amidon sont compensées par des teneurs en protéines plus élevées.

La teneur moyenne en matières grasses (4,2 % MS) est en hausse de 0,2 point par rapport à 2011 et à la moyenne des cinq dernières années (4,0 % MS). La région Poitou-Charentes a une teneur inférieure de 0,5 point en moyenne aux autres régions enquêtées.

Avec une teneur moyenne de 3753 kcal/kg MS, le sorgho de la récolte 2012 confirme sa valeur énergétique élevée (EMAn coqs) pour l’alimentation des volailles.

La composition chimique, la valeur énergétique élevée, les faibles teneurs en tanins (teneurs comprises entre 0,05 et 0,17 % MS) du sorgho de la récolte 2012, lui confèrent des atouts indéniables pour son utilisation en alimentation animale. Ces résultats montrent donc que dans la mesure où les opérations de collecte, de séchage et de stockage sont correctement effectuées, le sorgho peut trouver des débouchés importants en France en alimentation animale, à condition que sa production augmente de façon significative.

Pour plus de précisions sur les résultats, consultez la plaquette « Qualit@lim - Sorgho 2012 » (voir PIÉCES JOINTES) ou rendez-vous sur www.franceagrimer.fr

* FranceAgriMer, février 2013

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10