En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Taches de septoriose sur feuilles de blé tendre en mai 2021 en Hauts de France Messagerie Hauts-de-France

Septoriose sur blé : adapter l’intervention T2 selon la situation de la parcelle

27 mai 2021

La septoriose du blé se propage à la faveur des pluies survenues depuis début mai. Au vu des stades, c’est le moment de prévoir le positionnement d’une intervention T2.

Mai est pluvieux

Jusque début mai, les conditions météorologiques froides et sèches entraînaient une avancée lente des stades des blés et un développement relativement faible des maladies. Les recommandations d’alors : une impasse T1 ou un petit T1.

Depuis début mai, les pluies sont de retour (carte 1 et figures 1 à 4), notamment à des niveaux supérieurs à 5 mm, davantage favorables à la montée de la septoriose sur les étages supérieurs.

Carte 1 : Cumul des pluies du 1er au 15 mai 2021

Figures 1 à 4 : Offre climatique à Radinghem (62), Dunkerque (59), Beauvais-Tille (60) et Saint-Quentin (02)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Données météo journalières du 20/04 au 18/05, prévisionnelles ensuite

Un T2 pour la couverture de la dernière feuille ?

En cette troisième semaine de mai, les blés arrivent aux stades dernière feuille pointante / dernière feuille étalée (ou ils y arriveront d’ici la fin du mois) : les interventions T2 se profilent.

Plusieurs cas de figures se présentent :
• S’il n’y a pas eu de protection à dernière feuille pointante, il ne faut pas diminuer les doses et respecter celles recommandées dans le guide régional Choisir&Décider – interventions de printemps 2020.
• S’il y a eu un T1 mais que la variété est sensible à la septoriose, il convient de faire un T2 aux doses recommandées par ARVALIS, sans diminuer les doses.
• S’il y a eu un T1 sur une variété résistante, il est possible de suivre le programme prévu.

Figure 5 : Stratégie fongicide recommandée pour une nuisibilité estimée à 10-15 q/ha

Figure 6 : Stratégie fongicide recommandée pour une nuisibilité estimée à 15-25 q/ha

Il faut tout de même préciser que ces indications dépendent du secteur. Si les précipitations sont restées faibles au niveau des parcelles, le risque septoriose ne sera pas aussi important et l’augmentation des doses ne sera pas forcément nécessaire. Selon les conditions météorologiques à venir, un relais de traitement (T3) à épiaison/ floraison pourrait être envisagé.

Pour en savoir plus sur les solutions recommandées selon les situations, consultez le guide de préconisations « Choisir et décider – Blé tendre d’hiver, intervention de printemps ».

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10