En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Une moissonneuse batteuse récolte du maïs grain sort entre les rangs en 2019 en Bretagne Messagerie Bretagne

Se tenir prêt pour récolter le maïs grain humide

26 septembre 2019

Les récoltes de maïs fourrage ont déjà démarré depuis début septembre, tandis que les chantiers sont imminents en grain humide. Le point sur les dates prévisionnelles par secteur.

Avec un temps sec et venteux, les maïs fourrages ont évolué vite la semaine dernière, plus rapidement que les chantiers. Il faut rappeler qu’au-delà de 35 % de matière sèche plante entière, le maïs est moins bien valorisé par les animaux.

L’aspect et l’évolution de la partie tiges-feuilles peuvent être trompeurs, l’observation du stade du grain (Cf. grille) est primordiale et doit prévaloir pour le choix de la date de récolte.

Téléchargez la grille d’observation des grains au champ pour affiner les prévisions de dates de récolte du maïs fourrage.

Maïs fourrage : les situations plus tardives arrivent à maturité

Depuis le début du mois d’août, le cumul de température enregistré est proche de la normale. Les dates prévisionnelles de récolte restent légèrement en avance, de quelques jours, à l’exception du nord-ouest de la région plus proche de la normale.

Tableau 1 : Prévisions des dates de récoltes fourrage (32 % MS), à partir de différentes dates de stade floraison femelle (pour des températures normales à partir du 24 septembre) – données Météo France

Besoins théoriques 600 à 650°C, selon précocité, pour atteindre le stade 32 % de MS, en base 6 – 30°C

Les parcelles ayant fleuri avant le 25 juillet devraient être déjà ensilées. Pour les plus tardives, les dates de récoltes optimales vont s’étaler jusqu’à la première décade d’octobre

Premières récoltes en maïs grain humide à prévoir

Quand le stade « maturité physiologique » du grain est atteint (autour de 33-35 % d’humidité pour les variétés précoces), le Poids de mille grains maximum est atteint et le rendement ne progresse plus. Au-delà de ce stade, la perte de quelques points d’humidité est possible si les conditions climatiques sont favorables - comme en 2018 - permettant ainsi une économie sur le séchage.

Dans le cas d’une récolte en maïs grain humide pour conservation à la ferme, au-delà de ce stade, il n’y a rien à gagner à laisser le maïs au champ. Retarder la récolte peut même exposer la culture à une dégradation de sa qualité sanitaire (mycotoxines liées à la présence de fusarium sur épis), sans compter les difficultés de récolte en cas de verse ou casse de tiges.


Le « point noir » à l’extrémité du grain marque la fin du remplissage (PMG et rendement maxi).

Tableau 2 : Prévisions des dates de récolte grain (maïs grain humide) (dates médianes stade 35 % hum), à partir de différentes dates de floraison femelle (pour des températures normales à partir du 24 septembre) – données Météo France

Besoins théoriques 750 à 850°C, selon précocité, pour atteindre 35 % d’humidité, en base 6 – 30°C

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10