Passage de rouleau pour detruire un couvert vegetal Alternatives au glyphosate

Roulage et broyage : une action de destruction dépendante de la cible

20 janvier 2022

La destruction mécanique des couverts et adventices sans travail du sol regroupe les opérations de roulage et broyage, voire le pâturage dont l'action se rapproche du broyage. Leur efficacité est satisfaisante sur certaines espèces de couverts végétaux, mais ces leviers ne peuvent pas remplacer l’usage du glyphosate sur les graminées.

Le roulage peut détruire des couverts gélifs… surtout en cas de gel

Le roulage sur gel accentue les dégâts provoqués par le froid et permet de détruire des plantes même avec des petites gelées, de l’ordre de -2 à -4°C. Il est surtout utilisé pour détruire certaines espèces, si possible à un stade avancé (féverole, phacélie, moutarde blanche…). Les espèces peu gélives sous nos climats, incluant les graminées au stade tallage, se montrent peu touchées par le roulage sur gel.

Les rouleaux lourds (Cambridge, Crosskill) sont bien adaptés car leurs nombreuses couronnes en fonte permettent de toucher l’ensemble de la surface du sol. Cette technique est délicate à mettre en œuvre car soumise à la survenue de gelées - très variable dans la plupart des régions et souvent tardive (janvier-février).

Broyage et rouleaux hacheurs facilitent d’autres interventions

Concernant le broyage (photo 1), son intérêt est soit de faciliter un passage ultérieur d’outil de travail du sol (labour, déchaumeurs à dents), soit de stopper la croissance des couverts et d’éviter leur grenaison sans travailler le sol. Cette technique n’a pas toujours d’effet probant sur la limitation du salissement des parcelles (photos 2).

le broyage peut s’effectuer avec un broyeur à axe horizontal avec couteaux en Y
Photo 1 : le broyage peut s’effectuer avec un broyeur à axe horizontal avec couteaux en Y.

le rouleau hacheur gère plutôt bien la moutarde (en haut à gauche) mais pas du tout l’avoine rude (en haut à droite)
Photos 2 : dans les conditions de cette démonstration le 15/06/21 à T+6 jours à Betheny (51), c’est-à-dire par temps séchant (ce qui est différent des conditions de destruction des couverts de novembre à mars), le rouleau hacheur gère plutôt bien la moutarde (en haut à gauche) mais pas du tout l’avoine rude (en haut à droite). En bas à gauche, le témoin non désherbé (moutarde devant et avoine rude au fond). De même, le broyeur à axe horizontal est plus efficace sur la moutarde (au fond de la photo en bas à droite) que sur l’avoine rude (au premier plan de la photo en bas à droite).

Les rouleaux hacheurs (photos 3) disposent de lames saillantes à leur périphérie. Ils ont un mode d’action sur les couverts assez proche de celui des broyeurs, coupant les tiges d’espèces sensibles en de nombreux morceaux.

le rouleau hacheur vu de profil (à gauche) et de face (à droite)
Photos 3 : le rouleau hacheur vu de profil (à gauche) et de face (à droite).

Le pâturage des parcelles concerne surtout les exploitations en polyculture élevage. Son efficacité est très proche de celle d’une fauche ou d’un broyage. Les graminées sont appréciées des animaux mais repoussent après leur passage. La vigilance envers les adventices toxiques (datura stramoine, morelle noire, galéga officinal...) doit être accrue.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10