En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Observation d'une attaque de mildiou sur un tubercule coupé taché tenu dans deux mains - variété féculière Kaptah Vandel - dans le Nord en 2021 Messagerie Nord

Risque mildiou sur tubercules de pommes de terre : que faire ?

09 septembre 2021

Alors que le mildiou est observé sur le feuillage de pommes de terre, et parfois sévèrement, des symptômes commencent à être signalés également sur les tubercules.

L’année 2021 est rythmée par des conditions climatiques particulières. La fin de l’hiver a été marquée par un climat froid et sec, ce qui n’a pas été favorable au mildiou, permettant de démarrer la campagne avec un inoculum primaire très faible. A partir de juin, avec l’arrivée des températures plus douces et des pluies régulières, les premiers symptômes ont été observés sur tas de déchets. Tout au long de la campagne, de violents orages et des cumuls de pluies importants ont engendré un risque permanent.

Pour qu’il y ait contamination des tubercules par le mildiou, il faut :

  • Une production de spores régulière sur la fin de campagne : cette année, la pression fait que beaucoup de parcelles ont été touchées et le sont encore à la faveur d’un climat humide. Les spores ne manqueront donc pas.
  • Un transfert des spores sur la butte : il faut que les spores soient entraînées vers le sol par la pluie (ou par l’irrigation). Les conditions sèches de ces derniers jours permettent de limiter ce phénomène, mais il faut que cela dure jusqu’à la récolte.
  • Une rencontre entre les spores et les tubercules dans un sol humide : une butte fendue couplée à un sol humide favorise le déplacement des spores dans la butte qui peuvent ainsi atteindre les tubercules.


Sur la fin de cycle, pour lutter contre le mildiou du tubercule, utiliser plutôt des produits type Infinito, Ranman Top, Leimay, Revus, Banjo Forte.

Le défanage : un moyen de limiter le mildiou sur tubercules ?

En parcelle contaminée, il ne faut pas hésiter à avancer la date de défanage pour préserver les tubercules. Veiller à bien protéger la parcelle jusqu’à destruction complète du feuillage. Il est possible d'associer un fongicide au défanant. Les mélanges sont autorisés avec Spotlight plus, Sorcier et Gozai.

Pour ce qui est du défanage mécanique, il faut éviter de mettre en contact les buttes avec un feuillage porteur de mildiou vivant et bien sporulant. Le broyage en vert peut être un facteur aggravant car il fait tomber au sol toutes les folioles contaminées. Plus besoin donc de grosses pluies pour favoriser la contamination. Dans ce contexte, il est donc préférable de défaner chimiquement avant de broyer, et de rouler les buttes ensuite pour limiter le risque de contamination des tubercules dans le sol.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10