En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
blé dur : vue générale de la parcelle - dissection du maître brin pour mesurer la montée de l'épi dans la tige : stade 1-2 noeuds Messagerie Occitanie

Retard des stades physiologiques sur blé dur

01 avril 2021

Comme pour les années douces à l’automne, le blé dur se développe rapidement mais les stades restent décalés par rapport à l’aspect visuel. A date de semis équivalente, ils seront à épiaison après les blés tendres.

Il y a, comme l’année dernière, une désynchronisation entre la croissance de la végétation et l’apparition des stades (moment où sont émises les feuilles). Les prévisions de stades du tableau 1 prennent en compte ces phénomènes.

Tableau 1 : Prévisions des stades épi 1 cm, 1 nœud, 2 nœuds, F1 pointante, dernière feuille étalée, épiaison et floraison du blé dur, pour la station de En Crambade (31), avec les fréquentielles du site au 23 mars 2021

Attention, dans les zones très touchées par des phénomènes d’hydromorphie, les stades sont décalés.

Les semis de fin octobre à début décembre ont programmé une feuille supplémentaire dans de nombreuses situations : les stades sont donc décalés dans le temps de plus de 20 jours. Ainsi, malgré un visuel très avancé et flatteur, ces situations sont en fait en retard, le stade 2 nœuds étant prévu entre début et mi-avril.

Le phénomène est également à vérifier sur les semis plus tardifs de fin novembre. Une évaluation est prévue dans les semaines à venir.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10