En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Observation de  la lentille du maïs 3 semaines après la floraison en août Récolte du maïs fourrage

Observer les grains trois semaines après la floraison

19 août 2021

Pour réduire le pourcentage de parcelles de maïs fourrage récoltées à surmaturité, phénomène constaté depuis plusieurs années en France, il est important de bien anticiper la date de récolte. Trois à quatre semaines après la floraison, l’observation des grains permet encore d’affiner la date optimale des chantiers d'ensilage.

Pour une qualité optimale et une bonne conservation de l'ensilage, L’objectif est de récolter un maïs fourrage aux alentours de 32 % de matière sèche (MS) plante entière. A ce stade, l’amidon est réparti en trois tiers dans les grains des couronnes centrales des épis : amidons laiteux, pâteux et vitreux. Pour des raisons pratiques d’organisation de chantier, il faut anticiper ce stade.

Chercher les lentilles dans le maïs

C'est pourquoi, il est fortement recommandé de visiter les parcelles de maïs fourrage trois semaines à un mois après la sortie des soies (stade-repère de la floraison) pour observer le remplissage des grains et, ainsi, affiner une dernière fois la date optimale de récolte.

A cette date, il est facile de repérer la lentille vitreuse à l’extrémité des grains. Jaune dorée et difficilement rayable à l’ongle, elle correspond au dépôt d’amidon vitreux. Quand la lentille vitreuse apparaît au sommet de la majorité des grains, la parcelle se situe autour de 25-26 % MS plante entière pour des maïs à bon gabarit, encore bien verts. Sur les variétés à grains dentés, cela correspond à l’apparition d’une dépression au sommet de la majorité des grains. Pour des maïs à gabarit moyen, avec des feuilles qui commencent à dessécher, à ce stade, on sera déjà autour de 28-29 % MS.

« C’est le grain qui commande, pas les feuilles »

A partir du stade « lentille vitreuse visible sur la majorité des grains », il reste 6 à 8 points de matière sèche à acquérir pour atteindre le stade optimal de récolte (32 % MS). En besoin en températures, cela représente environ 150 degrés jours (base 6-30). En jours calendaires, cela fait 10 à 20 jours selon les régions, la période de récolte et le scénario climatique de la fin de l’été et de l’automne…

Pour estimer la maturité de la parcelle, ARVALIS a mis au point une grille d'observation des grains.

Téléchargez la grille d'appréciation du taux de matière sèche plante entière par l’observation des grains.

Résumé en vidéo

Cette vidéo permet de mieux comprendre l’importance de la bonne maturité des grains et de bien s’approprier la méthode d’observation de remplissage du grain au champ.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

1 commentaires 20 août 2021 par LERAY

Salut Michel, en Normandie, on constate un retard de maturité par rapport aux 4 dernières années de 10 à 15 jours. le risque pour nous ne portera pas sur une sur maturité mais plutôt sur les conditions d'ensilage à des dates "tardives" au regard des 4 dernières années mais somme toute classique pour des années à météo peu favorables. cdlt Olivier Leray

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10