En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Un jeune pied de maïs avec des adventices, du ray-grass, fin avril 2021 en Bretagne Messagerie Bretagne

Désherbage du maïs : privilégier la postlevée précoce en l’absence de pluies

06 mai 2021

Depuis deux ans, le ray-grass est de plus en plus présent dans les parcelles de maïs en Bretagne. Avec les chantiers de semis en cours favorisés par l’augmentation des températures, c’est le moment d’élaborer sa stratégie de désherbage. Les conditions sèches actuelles sont plutôt défavorables à des applications de prélevée. Les clés pour une lutte efficace.

La prélevée, indispensable pour lutter contre les ray-grass

La difficulté avec cette graminée réside dans sa capacité à germer sur une large période de l’année. Sa prolifération dans une parcelle, d’abord favorisée par le retour fréquent de cultures semées à l’automne dans laquelle l’adventice n’est pas bien maîtrisée, peut conduire à la voir apparaître également en cultures d’été.

Le spectre d’action des antigraminées utilisables sur maïs n’est globalement pas très performant vis-à-vis du ray-grass. Là encore, les programmes de désherbage reposent sur l’utilisation de produits racinaires appliqués tôt. L’intervention précoce en prélevée vis-à-vis de cette graminée, qui germe potentiellement tôt, est essentielle au printemps.

De même, après un premier passage de prélevée ou de postlevée très précoce, il faudra surveiller attentivement les re-levées et se mettre en mesure de ré-intervenir dès l’émergence de très jeunes ray-grass. En effet, il existe peu de possibilités de rattrapage en postlevée foliaire et les produits disponibles reposent tous sur des modes d’action exposés à la sélection de ray-grass résistants (groupes HRAC A et B).

Enfin, le binage est globalement peu efficace sur cette graminée.

Tableau 1 : Exemples de solutions à appliquer en prélevée

Tableau 2 : Exemples de solutions en rattrapage de postlevée - 4 à 6 feuilles du maïs – produit, dose par hectare

Des conditions climatiques défavorables aux produits racinaires

Les conditions climatiques actuelles - températures élevées l’après-midi (hygrométrie faible et sol sec) - ne sont pas favorables à l’application des produits racinaires, qui seront mis en échec total. Pour obtenir de bonnes efficacités, ils doivent bénéficier d’une bonne humidité du sol au moment de l’application ou d’un retour des pluies dans les 8-10 jours suivant l’application. Sans retour des pluies significatives dans les prochains jours, il est donc préférable de ne pas faire de prélevée et de programmer un désherbage en postlevée précoce. Toutefois, les efficacités seront altérées sur ray-grass par rapport à de la prélevée.

Rappel sur les recommandations d’emploi du S-métolachlore

Les firmes proposant des produits contenant du S-métolachlore émettent des recommandations d’emploi restrictives pour le maïs (et cultures associées), anticipant les décisions supposées de renouvellement des autorisations pour les produits concernés. Ces restrictions concernent à la fois les doses d’emploi et les conditions de mise en œuvre des traitements.

Ainsi, les firmes déconseillent toute application sur les aires d’alimentation de captages prioritaires et zones sensibles, et recommandent partout ailleurs :
• une dose maximale de 1000 g/ha de S-métolachlore (soit 1,1 l/ha de Dual GS, 1,04 l/ha de Mercantor G ou 2,5 l/ha de Camix) pour tous les maïs ;
• une zone non traitée (ZNT) systématique de 5 mètres en bordure des points et cours d’eau ;
• un positionnement de préférence en postlevée précoce ;
• en cas de positionnement en prélevée, préférer une application localisée sur le rang de semis. Cette technique consiste à diminuer la dose appliquée à l’hectare en réduisant la surface traitée sur la parcelle. Ainsi, pour une bande traitée de 25 cm sur le rang d’un maïs semé à 75 cm d’écartement, la dose réelle appliquée correspond à une réduction de 2/3 par rapport à l’application en plein.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10