En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Fertilisation du sol

Quel PH eau faut-il rechercher ?

23 août 2010

Pour éviter la toxicité de l'aluminium, il faut maintenir le pH eau du sol au-dessus du seuil où cette toxicité apparaît. Le maintien du pH eau au dessus de 5.5 permet ainsi de limiter ce risque dans la plupart des sols, mais compte tenu de la variabilité saisonnière de cet indicateur, on recommande de se situer au-dessus d’un pH eau de 5.5 à 6 selon le type de sol et le système de culture, pour se mettre à l'abri de tout risque et garantir des conditions de croissance optimale pour les cultures.

Il y a lieu toutefois de ne pas augmenter le pH à un niveau trop élevé au risque d’engendrer des carences en manganèse, bore, zinc voire cuivre dans les sols dont la disponibilité de ces éléments est limitée. De telles carences peuvent être induites ou aggravées par l’élévation du pH eau au dessus de 6,5 voire 6,3 dans certains sols. Le problème le plus fréquemment rencontré est la carence en manganèse sur céréales, notamment dans les sols sableux sur granite, à teneur élevée en matière organique. Cette carence est difficile à corriger (plusieurs apports foliaires nécessaires). Dans ces sols, les apports d’entretien doivent par conséquent avoir pour objectif de maintenir le pH eau dans une gamme souhaitable bornée par un pH maximum de l’ordre de 6,5.

Comment corriger un pH acide ?

Lorsque le pH eau du sol est inférieur à 5,5, un chaulage de redressement est nécessaire pour l’amener rapidement dans la gamme souhaitable. La dose d'amendement nécessaire varie selon l'augmentation de pH recherchée et le pouvoir tampon du sol. Ainsi dans un sol dont la CEC METSON est moyenne (8 à 10 cmolc /kg de terre*), il faut apporter 2 à 2,5 t CaO /ha pour augmenter le pH de 5,0 à 6,0 alors que dans un sol sableux dont la CEC Metson est faible (3 à 4 cmolc /kg) 1 à 1,2 t CaO/ha suffisent.
Attention, les kg de CaO désignent les unités neutralisantes. Pour connaître la quantité d’amendement nécessaire il faut diviser le nombre d'unités neutralisantes par la valeur neutralisante du produit, précisée sur l'étiquette. Par exemple, pour apporter 1500 kg CaO /ha avec un amendement calcaire cru ayant une valeur neutralisante de 55, il faudra apporter 1500 / 0,55 soit 2720 kg/ha de produit.

Dans le cas des sols très acides (pH eau ≤ 5) la dose permettant d’élever le pH eau à 6 peut être élevée. Elle peut éventuellement être fractionnée en 2 apports successifs mais le premier doit être suffisant pour assurer, dès la première année, une remontée du pH au-dessus de 5,5.

Entretenir le pH, à quelle dose et quelle fréquence d’apport ?

Pour maintenir le pH dans la gamme souhaitable, il faut apporter 150 à 350 kg CaO /ha par an selon les conditions climatiques et le système de culture (espèces cultivées, devenir des résidus, fertilisation azotée…).

Outre les considérations économiques, la fréquence des apports dépend des facteurs de l’acidification et du pouvoir tampon du sol. Plus celui-ci est faible plus les apports doivent être fréquents. Pour contrôler l’évolution du pH dans les parcelles il est recommandé d'effectuer sa mesure entre septembre et mars, et si possible toujours à la même période.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

Mots-clés :

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10