En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Parcelle d’orge au stade 1 feuille en 2018 en Poitou-Charentes Messagerie Poitou-Charentes

Pucerons et désherbage des céréales : où en est-on ?

29 novembre 2018

Actuellement, les stades des céréales vont de 1 feuille à début tallage. Une application herbicide peut être envisagée dans les parcelles infestées par les adventices. Quant au risque pucerons, il faut maintenir la surveillance.

Les levées ont été en général bonnes. Certains secteurs ont toutefois souffert de manque d’eau et/ou de préparation motteuse, entraînant hétérogénéité et retard à la levée.

Attention aux conditions d’application des herbicides

Les conditions ont été assez favorables au désherbage précoce des céréales dans la lutte contre les graminées automnales en particulier. Les parcelles non désherbées actuellement sont, quant à elles, exposées à des salissements par les graminées d’automne. Pour ces parcelles, une intervention est encore possible.

Toutefois, une attention particulière doit être portée aux conditions d’application des produits. Des problèmes de sélectivité et d’efficacité des herbicides peuvent en effet se présenter lors de fortes amplitudes thermiques et de périodes froides. On veillera en particulier aux conditions climatiques après traitement (pluies, amplitude thermique et température négative). Si des températures inférieures à -3°C/-5°C avec une amplitude thermique importante sont annoncées : reporter le désherbage tout particulièrement en cas de mélange, plus juste en matière de sélectivité.

Tableau 1 : Les bonnes conditions d’utilisation des herbicides racinaires

Plus d’informations sur les programmes de désherbage régionaux dans nos Guides Préconisations Céréales à Paille :
- Blé tendre
- Orge d’hiver
- Blé dur

Un contexte globalement moins favorable aux pucerons

Afin de démontrer l’effet de la date de semis sur la pression en pucerons et le risque virose, un dispositif de comparaison de différentes dates de semis d’une même variété d’orge a été mis en place par ARVALIS, dans un essai à 3 répétitions sur le site du Magneraud depuis la campagne 2015/16. Pour cette campagne agricole, la variété Etincel a été semée le 9 octobre pour une implantation précoce, le 25 octobre pour la date recommandée et le 15 novembre pour la date tardive.

Les observations réalisées dans le cadre de cet essai montrent la présence plus importante de pucerons dès la levée des orges dans le cas de semis précoces (courbe en pointillée noire). Le seuil de 10 % de plantes habitées a de plus été atteint quelques jours après. On observe une présence continue de pucerons sur cette date de semis précoce encore actuellement. A l’inverse, aucun pucerons n’a pour le moment été détecté sur le semis réalisé à date recommandée.

Rappel : recommandation pour intervention insecticide avant tallage  : 10 % de plantes porteuses de pucerons ou présence de faibles populations de pucerons pendant plus de 10 jours.

Figure 1 : Suivi des pucerons sur orge d'hiver non protégée

Qu’en est-il sur le terrain ?

De façon générale, les semis très précoces, les plus exposés aux pucerons, sont assez exceptionnels cette année, compte tenu des conditions sèches du tout début d’automne. Des interventions en végétation ont été réalisées dans la région (avant le 15/11) notamment sur orge, alors que les conditions climatiques étaient particulièrement favorables à l’activité des pucerons. La chute des températures de cette semaine (à partir du 19/11) peut limiter les nouvelles infestations et/ou freiner leur activité. Mais un redoux peut par la suite permettre de nouvelles colonisations, même tardives (les plantes restent sensibles à l’infection jusqu’au stade fin tallage environ). Surveillez toujours vos parcelles et l’activité des pucerons.

Quelques recommandations pour la protection de vos parcelles

Pour les parcelles ayant été protégées : les insecticides appliqués en végétation agissent par contact ; les nouvelles feuilles formées après le traitement ne sont donc pas protégées face à de nouvelles arrivées de pucerons. Pour les applications très précoces faites à la levée (1 F), il est nécessaire de ne pas relâcher la surveillance.

Pour les parcelles non protégées actuellement : bien surveiller l’activité des pucerons et intervenir dès que les seuils sont atteints.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10