En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Pommes de terre

Protection contre les adventices : intervenir en prélevée

21 décembre 2010

Le désherbage de la pomme de terre a pour objectif de préserver le rendement et la qualité.

Le désherbage de la pomme de terre a pour objectif de préserver le rendement et la qualité. Les mauvaises herbes concurrencent la culture pour les éléments fertilisants, l’eau, la lumière, créent un milieu favorable au maintien des maladies ou des parasites, entravent les opérations de récolte, et augmentent le salissement de la parcelle. Pour garantir un bon désherbage avec un coût modéré, la stratégie de désherbage doit être adaptée au contexte de la parcelle et de l’exploitation. Les possibilités de désherbage en postlevée sur dicotylédones étant limitées, l’application de prélevée est stratégique. Elle se fera à pleine dose ou à une dose inférieure s’il est envisagé de faire un rattrapage de postlevée (cas à réserver aux parcelles les plus propres) (Tableau 1 : Lutte contre les dicotylédones - Efficacité des herbicides de prélevée).

À noter que certaines variétés de pomme de terre présentent une sensibilité plus ou moins marquée à la métribuzine (matière active contenue dans de nombreuses spécialités commerciales dont Sencoral Ultradispersible). Il est donc important avant de construire son programme de désherbage de vérifi er auprès de son technicien la tolérance de la variété à cette substance active. Le choix des produits de prélevée doit être raisonné en fonction de la flore adventice attendue. Depuis de nombreuses années, le désherbage de la pomme de terre repose sur des associations. Défi + Sencoral UD est l’une des associations les plus pratiquées, elle permet d’obtenir des bons résultats sur morelle, chénopode. Centium + Sencoral UD est aussi une association de plus en plus présente en particulier dans les situations à renouées. Dans les parcelles au passé riche en cultures de printemps ou marqué en pomme de terre, il est plutôt préférable de s’orienter vers des mélanges triples, Défi + Challenge + Sencoral, Centium + Challenge + Sencoral, par exemple, certes plus onéreux mais qui permettent de maîtriser l’ensemble de la flore.

Rechercher un buttage de qualité

La pomme de terre est sensible aux herbicides, il ne faut pas que l’herbicide rentre en contact avec la culture. La sélectivité des herbicides de prélevée autorisés en pomme de terre est dite de « position ». Ils demeurent dans la couche superficielle du sol et sont absorbés par les racines des adventices, tandis que les racines et les stolons de la pomme de terre se développent plus profondément, dans une zone exempte d’herbicide. Pour une bonne sélectivité, il est conseillé d’effectuer les traitements sur butte définitive, au moins une semaine avant la levée des pommes de terre.

Gestion des vivaces

La plupart des vivaces présentes en parcelle (chardon, rumex, laiteron des champs, liserons, chiendent) redémarrent au printemps. Dans le cadre d’une gestion des vivaces à l’échelle de la rotation, Elden + Trend, permet de contrôler les chardons, laiterons des champs et chiendents. Son application est le plus souvent déconnectée du rattrapage de postlevée. Elle doit intervenir comme pour les dicotylédones annuelles sur des plantes jeunes et avant que la culture ne fasse parapluie (Tableau 2 : Gérer les vivaces).

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10