En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Apport d’engrais azoté sur blé en mars 2021 en Poitou-Charentes Messagerie Poitou-Charentes

Profiter des pluies annoncées pour combler les besoins en azote des céréales

11 mars 2021

Dans la plupart des situations, les blés approchent ou ont atteint le stade épi 1 cm cette semaine. Les cultures sont en général en bon état. Leurs besoins en azote vont maintenant augmenter de façon exponentielle, alors qu’en l’absence d’apport d’engrais, le stock du sol s’amenuise.

Quelles interventions pour assurer rendement et qualité ?

• Les apports épi 1 cm peuvent être engagés dès ce début de semaine pour profiter des pluies prévues pour leur valorisation à partir du 10 mars dans la majorité des situations.

• En cas d’apport au tallage de 30 à 50 unités en février, et même s'il n'a pu bénéficier de conditions optimales de valorisation, au moins une partie de l’apport prévu autour d’épi 1 cm peut être épandu.

• Dans des parcelles qui ont noyé, le développement et la croissance des plantes ont pu être pénalisés. Aussi, dès que ces parcelles sont ressuyées, même en cas de stades retardés, il est recommandé d’effectuer un apport pour pallier une prospection racinaire souvent affaiblie. Dans cette situation, il est préférable de ne pas apporter plus de 70-80 unités car les enracinements plus limités n’auront pas la capacité de bien valoriser des doses plus importantes.

• En cas de fertilisation avec de la solution azotée, engager les apports au plus près de la pluie pour améliorer l’efficacité et limiter les pertes par volatilisation.

• Si cela n’a pas été fait, l’apport d’un complément soufré est préconisé dans de nombreuses situations agronomiques.

Quelle est la situation actuelle ?

Les céréales arrivent au stade épi 1 cm, accumulant des températures légèrement excédentaires (+80 à +120°C à la médiane), sans toutefois être comparables aux records de la précédente campagne. Les cultures sont globalement en bon état sur les parcelles saines (particulièrement en limons – photo 1) ; elles ont tendance à repartir sur les parcelles qui ont connu un ennoiement temporaire et/ou modéré.


Photo : variété Ténor à Lusignan (86), semis du 20 octobre - Très bon niveau de tallage le 3 mars 2021 malgré l’impasse d’apport au tallage.

La valorisation des apports au tallage est aléatoire

La grande période de sec depuis le 12 février a pénalisé la valorisation des apports d’azote au tallage effectués après ces dates (tableau 1).

Tableau 1 : Valorisation des premiers apports d'azote en fonction de leur date de réalisation sur différentes stations météos

(Vert : 15 mm de pluie dans les 15jours, orange entre 5 et 15 mm dans les 15 jours, rouge moins de 5 mm)
(Données Météo France avec données réelles au 7 mars et prévisions à J+8 jours)

*Les apports d’azote réalisés à partir du 27 février passent « au vert » et avec une bonne valorisation car les prévisions météo sont prises en compte à J+8.

Les apports d’azote au tallage après mi-février ayant partiellement porté pourront être valorisés au moins en partie avec le retour des pluies. Même si leur valorisation a été difficile, nous n’avons pas constaté à ce jour de carence azotée majeure dans les parcelles. Les besoins importants de la plante et les bonnes conditions de valorisation prévues cette fin de semaine militent pour apporter dans ces situations au moins une partie de la dose prévue au stade épi 1 cm.

Message rédigé par ARVALIS - Institut du végétal avec l’appui des techniciens des Chambres d’Agriculture de la Charente et de la Vienne, Coop de Mansle, Coop de Matha, Coop Sèvre et Belle, Océalia, Piveteau, SCEA Loulay, Soufflet.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10