En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Pulvérisateur Désherbage des céréales d'hiver

Produits à base de prosulfocarbe : de nouvelles obligations entrent en vigueur

04 octobre 2018

Une décision de l’ANSES du 4 octobre 2018 modifie les conditions d’emploi des produits à base de prosulfocarbe, avec effet immédiat ! Le point sur les nouvelles obligations en vigueur.

Depuis l’année dernière, les conditions d’emploi des herbicides à base de prosulfocarbe avaient été revues, avec l’obligation de les appliquer à l’aide de matériel homologué pour réduire la dérive. Le ministère de l’Agriculture actualise régulièrement une liste qui recense ce type de matériel, composée principalement de buses à injection d’air et de certaines rampes de pulvérisateurs à assistance d’air.

Cependant, étant donné la nécessité de renforcer les conditions d’emploi du produit afin d’éviter la dissémination de la substance active, des modifications aux conditions d’emploi actuelles viennent d’être apportées par l’ANSES.

Elles précisent notamment, en plus de l’utilisation obligatoire de dispositifs homologués de limitation de dérive :

« Pour les applications d’automne, et afin de limiter les contaminations des cultures non cibles :
- dans le cas de cultures non cibles situées à moins de 500 m de la parcelle traitée : ne pas appliquer le produit avant la récolte de ces cultures ;
- dans le cas de cultures non cibles situées à plus de 500 m et à moins de 1 km de la parcelle traitée :

• ne pas appliquer le produit avant la récolte de ces cultures,
• ou, en cas d’impossibilité, appliquer le produit uniquement le matin avant 9 heures ou le soir après 18 heures, en conditions de température faible et d’hygrométrie élevée. »

La mise en œuvre de ces précautions conditionne le maintien de ces solutions pour l’avenir.

Quelles sont les cultures non cibles concernées par ces nouvelles règles ?

- Cultures fruitières : pommes, poires.
- Cultures légumières : mâche, épinard, cresson des fontaines, roquette, jeunes pousses.
- Cultures aromatiques : cerfeuil, coriandre, livèche, menthe, persil et thym.
- Cultures médicinales : artichaut, bardane, cardon, chicorée, mélisse, piloselle, radis noir et sauge officinale.

Interdiction de traiter avec du prosulfocarbe à moins de 500 m d’une culture non cible encore sur pied

Ainsi, la réglementation impose dès maintenant d’attendre la fin des récoltes des cultures non cibles présentes dans un rayon de 500 m des parcelles à traiter. C’est également le cas pour les cultures non cibles présentes dans un rayon de 500 m à 1 km entre 9 h et 18 h.

Dans le cas où la récolte des cultures avoisinantes conduit à un décalage de l’application trop tardif (risque d’échec de désherbage ou au-delà de la limite réglementaire), il est recommandé de substituer le produit ou l’association de produits à base de prosulfocarbe par une autre solution de désherbage n’en contenant pas. Les programmes de substitution proposés ci-dessous ont des efficacités proches sur sols non drainés. Sur sols drainés, l’interdiction d’utiliser le chlortoluron conduit à préconiser des programmes qui peuvent se révéler moins efficaces, notamment en présence de populations résistantes aux herbicides de sortie d'hiver.

Téléchargez les solutions de substitution sans prosulfocarbe pour :
- le blé tendre,
- l’orge d’hiver,
- le blé dur.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

4 commentaires 12 novembre 2018 par Faggianelli

Bonjour Courseau, Les lettres représentent le groupe HRAC de l'herbicide utilisé

06 octobre 2018 par COURSEAU

euh je reconnais que la question est bête mais que signifient les lettres K3 F1 K1 C2 B ( je suppose que ce sont les stades mais de quelle échelle ) que l'on retrouve après les dosages dans les solutions proposées sans prosulfocarbe ?

05 octobre 2018 par MARETTE

Déjà obligatoire l'année dernière

05 octobre 2018 par JOUAN

je n est pas encor reçu les buses comment on fait pour faire du défi