En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Pommes de terre de fécule

Prévenir les risques de gel

16 décembre 2011

Surveillance des tas, recherche du séchage pour les tas à problèmes et protection contre le gel sont les maîtres mots des jours à venir. 

Maintenir une veille attentive sur l’évolution des tas 

Sur la zone ouest, le faible pouvoir déshydratant de l’air ventilé de ces 2 dernières semaines fait ressurgir quelques foyers de pourritures dans les tas issus de parcelles ayant subi de fortes précipitations et ayant présenté des zones d’eau stagnante. Une surveillance toute particulière doit être maintenue pour ces stockages pour vérifier que la dégradation ne gagne l’ensemble du tas. Lorsque le stockage ne dispose pas d’une ventilation suffisante pour ventiler en permanence l’ensemble du tas (ventilation alternée par gaine), l’identification des zones à problèmes permettra de privilégier la mise en œuvre de la ventilation à leur niveau. La surveillance se fait en observant les tubercules situés à 30-40 cm du dessus de tas.

Ventiler régulièrement et maintenir les tas à la consigne de 5 à 6°C

Le passage de froid attendu après demain doit être mis à profit pour réaliser une ventilation renforcée sur les situations qui l’exigent du fait de l’accroissement du nombre d’heures disponibles pour la ventilation. Pour les situations difficiles on pourra faire évoluer le différentiel de température pour permettre la ventilation jusqu’à introduire de l’air extérieur d’une température de 2°C. Il est préférable de ne pas ventiler avec de l’air à une température plus basse  pour éviter de trop diminuer la température du tas et garder une marge en cas de gel au sol. La température objective à atteindre (consigne) doit rester dans la fourchette de 5 / 6°C. La valeur basse est plus à rechercher pour les cas difficiles ou pour lesquels la germination apparaît préoccupante. Pour les bonnes situations stabilisées, la ventilation peut rester modérée et intermittente en maintenant les tas à proximité de 6°C. 

Protéger les tas contre le gel à venir

Les premiers gels annoncés ne semblent pas devoir être sévères, toutefois il est bon de préparer l’offensive hivernale pour l’ensemble des producteurs ne disposant pas d’un bâtiment suffisamment isotherme. Dans ce cas les interstices présents sur les parois à la périphérie du tas doivent être colmatés pour éviter tout passage d’air gelé à l’intérieur du tas. Front de tas et dessus de tas doivent être dès à présents recouverts de leur protection de type Toptex qui pourra être renforcée en cas de très forte gelée par une couche de paille de 25 à 30 cm recouverte d’un second voile de type Toptex. Pendant les périodes de gel, pensez à bien calfeutrer les entrées d’air des ventilateurs débouchant sur l’extérieur, surtout si elles sont situées au ras du sol. 

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10