En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
carence en phosphore du blé - rougissement des feuilles âgées, tallage réduit Les coulisses de la R&D

PhosphoBio : vers une gestion durable du phosphore en AB

18 mars 2021

A partir d’un réseau de 200 parcelles conduites en agriculture biologique, le projet Casdar Phosphobio, piloté par ARVALIS, se donne 3 ans pour, entre autres, proposer un guide de diagnostic de la fertilité phosphatée en AB.

Le phosphore est un nutriment indispensable au développement des plantes. Cependant, une érosion de cet élément est constatée dans de nombreux sols en AB. En cause : les gisements s’épuisent. Et la nouvelle réglementation interdisant l’utilisation d’effluents d’origine industrielle en AB va limiter les engrais organiques éligibles. Ces enjeux sont au cœur du projet Casdar PhosphoBio, qui a débuté en septembre 2020 et se terminera en mars 2024.

Un observatoire de 200 parcelles conduites en AB se met en place

Le premier objectif des partenaires du projet réunis autour d’ARVALIS est de mettre en place, d’ici juillet 2021, un observatoire national de la fertilité phosphatée des sols, en AB. Au total, 200 parcelles d’agriculteurs volontaires, réparties sur quatre grands territoires (le Bassin Parisien, le Grand Ouest, le Sud-Ouest et la région Rhône-Alpes), seront évaluées et suivies dans le temps afin de réaliser un état des lieux sur la situation du phosphore.

Cet observatoire doit être représentatif de tous les profils d’exploitations : diversité des contextes pédoclimatiques, occupation du sol à la fois en grandes cultures et en prairies permanentes, équilibre entre les exploitations récemment et anciennement converties à l’AB, et présence de parcelles recevant des apports en phosphore externes à l’exploitation ou non.

Les agriculteurs candidats bénéficieront d’une analyse de terre financée par le projet et d’une restitution ciblée des résultats des travaux. Si vous identifiez des candidats potentiels, merci de contacter Quentin Girard et Grégory Véricel, responsables du projet chez ARVALIS.

À la création de cet observatoire, s’ajoutera la conception d’outils de diagnostic et de pronostic ainsi que l’acquisition de nombreuses références pour affiner le raisonnement de la fertilisation phosphatée en AB.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

1 commentaires 19 mars 2021 par HAMARD

A l attention de Mr Quentin Girard je me presente Didier Hamard agriculteur bovins lait bio a brigueuil Charente Limousine souhaite realise un diagnostic phosphobio sur l exploitation didier.hamard@alsatis.net 0606827900 cordialement

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10