En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
logo vrai/faux national ferti Les Vrai / Faux de la fertilisation

Oui, l’ammonitrate est la forme la plus efficace

09 avril 2015

Entre l’urée, la solution azotée et l’ammonitrate, c’est ce dernier qui offre les meilleures efficacités du fait de moindres pertes d’azote par volatilisation ammoniacale.

Quelles performances des différentes formes d’engrais azotés à même dose totale ?

Ecart de rendement et de teneur en protéines obtenu entre :

Solution azotée versus ammonitrate : 120 essais dont 78 en limono-argileux - ARVALIS – Institut du végétal, Yara (même forme sur tous les apports)

Urée versus ammonitrate : 28 essais (1981-2012) même forme sur tous les apports

Ammonitrate : la forme la plus efficace

• Préférer l'ammonitrate particulièrement dans les situations qui génèrent des pertes par volatilisation importantes.

Urée : des performances proches de l'ammonitrate

Des chutes de rendement importantes ont pu parfois être observées (notamment en terre de craie), imputables à des pertes par volatilisation.

• L’hydrolyse de l’urée est suffisamment rapide pour qu’il ne soit pas nécessaire d’anticiper les apports avec cette forme d’engrais.

L’efficacité de la solution azotée est variable

Conséquence entre autre d’une perte plus ou moins importante d’ammoniac dans les jours qui suivent l’apport.

• Pour vérifier l’efficacité de l’apport, fonction des conditions pédoclimatiques, et pour réajuster si besoin la dose d’azote prévisionnelle, il est recommandé d’utiliser la « Grille d'évaluation du risque de volatilisation ammoniacale » du COMIFER ) ou d’utiliser un outil de pilotage.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

5 commentaires 01 mars 2019 par François C.

En effet pour la grille Comifer, les semaines évoquées dans votre commentaire de 2015 se sont allongées :-) Pluies annoncées la semaine prochaine sur le sud-ouest et blés à épi 1 cm, toutes les formes devraient trouver leur compte, pour moi ça sera urée. Merci pour vos réponses.

01 mars 2019 par LE SOUDER

Bonjour, oui tout à fait, de nouvelles références ont été acquises depuis 2015, qui sont plus en faveur de l'urée, vous faites bien de les citer. Attention néanmoins aux effets années et au climat, car ces performances comparées sont liées aux conditions climatiques. Je complète sur la grille de volatilisation du COMIFER : le travail avait pris un peu de retard pour accumuler de nouvelles références, mais ce travail doit déboucher dans cette année 2019. Cordialement,

01 mars 2019 par François C.

À noter quand même cette synthèse de 17 essais où en moyenne l'urée fait mieux en rendement que l'ammonitre : https://www.arvalis-infos.fr/file/galleryelement/pj/5a/17/68/1c/guide_preco_variete_choisir_2_bd_2017_sud_ouest7992257907500124965.pdf

10 avril 2015 par LE SOUDER

Bonjour, L'actualisation de ce document COMIFER est en cours d'examen, avec notamment une proposition de valeur dans le cas de l'urée sur céréales à paille. La nouvelle version devrait paraître dans les semaines à venir, Cordialement,

10 avril 2015 par ARMAGEDDON

selon le lien ci dessus, en naviguant un peu..., j'ai trouvé ce tableau du COMIFER où les données / volatilisation concernant les céréales à paille sont en attente. où en est t'on aujourd'hui? Majoration de l'apport d'après l'évaluation du risque de volatilisation NOTE globale < 4 [4-8] [9-13] > 13 Solution azotée & urée, toutes cultures sauf urée sur céréales à paille d'hiver 0% 5% 10% 15% Urée solide sur céréales à paille d'hiver En attente

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10