Trois hommes dans une parcelle observe des épis : orge d'hiver immatures, sains, verts Les derniers résultats

Orges d’hiver : quelles variétés choisir pour les prochains semis ?

23 juin 2022

Le catalogue français s'est enrichi de 12 nouvelles variétés d'orges d'hiver cette année, dont 9 sont tolérantes à la JNO. Le point sur les caractéristiques agronomiques des escourgeons et orges à 2 rangs disponibles pour les prochains semis.

À l’issue de deux années d’épreuves d’inscription coordonnées par le GEVES, les variétés d’orge inscrites au catalogue français intègrent ensuite les essais de post-inscription animés par ARVALIS.

En orge d’hiver, le débouché est le premier critère à prendre en compte pour choisir sa variété. Pour le débouché brassicole, plusieurs variétés récentes sont en phase de test par les malteurs et brasseurs en vue d’intégrer éventuellement la liste des variétés préférées (tableau 1).

Tableau 1 : Liste des variétés d’orge d’hiver préférées des malteurs et brasseurs de France pour la récolte 2022
Tableau 1 : Liste des variétés d’orge d’hiver préférées des malteurs et brasseurs de France pour la récolte 2022

A la date de rédaction de cet article, les dernières décisions du Comité Bière-Malt-Orge concernant les variétés en étude ne sont pas encore connues. Ce tableau fait donc référence au statut des variétés pour la récolte 2022.

Au sommaire :Quatre nouvelles candidates à la filière brassicole
Quatorze variétés fourragères récentes tolérantes à la JNO
Cinq variétés fourragères récentes sensibles à la JNO mais pourvues d’autres atouts

Quatre nouvelles candidates à la filière brassicole

Trois escourgeons tolérants à la JNO, Carrousel, Constel et LG Zelda (figure 1), et une orge à 2 rangs, Comtesse (figure 2), inscrits en 2022, sont en test de validation technologique, la première étape du processus de la filière brassicole.

Figure 1 : Rendement en conduite traitée des escourgeons inscrits en 2022 dans la zone brassicole de la moitié nord de la France
Rendement en conduite traitée des escourgeons inscrits en 2022 dans la zone brassicole de la moitié nord de la France

Les rendements sont exprimés en pourcentage de la moyenne des témoins. Le chiffre représente le millésime (0 = 2020, 1 =2021) et sa position, la moyenne annuelle ; le losange figure la moyenne pluriannuelle. (t) : variété témoin. (h) : hybride. Soulignée : variété tolérante à la JNO. En ocre : variété sur la liste des malteurs et brasseurs de France.

Sources : CTPS/GEVES

Carrousel est précoce, assez sensible à la verse, sensible à la rhynchosporiose et assez tolérant aux autres maladies aériennes, avec une perte moyenne de 11 q/ha en l’absence de protection fongicide. Son poids spécifique (PS) et son calibrage sont très bons.

Constel est très précoce, dans la moyenne pour la verse, sensible à la rhynchosporiose, très sensible à la rouille naine et assez tolérant à l’oïdium et l’helminthosporiose. Il perd 14 q/ha en l’absence de protection fongicide. Son PS et son calibrage sont bons.

LG Zelda est très précoce, assez tolérante à la verse, tolérant à l’oïdium, mais sensible aux autres maladies, avec une perte de 15 q/ha en l’absence de protection fongicide. Son PS est moyen et son calibrage est bon.

Lors des deux années d’essais pour l’inscription, Carrousel et LG Zelda ont été plus productifs que la référence brassicole KWS Faro, alors que Constel en est proche.

Figure 2 : Rendement en conduite traitée des orges d'hiver à deux rangs, exprimé en pourcentage de la moyenne des témoins
Rendement en conduite traitée des orges d'hiver à deux rangs, exprimé en pourcentage de la moyenne des témoins

Le chiffre représente le millésime (0 = 2020) et sa position, la moyenne annuelle ; le losange figure la moyenne pluriannuelle. (t) : variété témoin. Soulignée : variété tolérante à la JNO. En ocre : variété sur la liste des malteurs et brasseurs de France.

Sources : CTPS/GEVES

Comtesse est très précoce, dans la moyenne pour la verse, et assez tolérant aux maladies (sauf à la rouille naine) avec seulement 7 q/ha de perte de rendements en l’absence de fongicides. Son PS et son calibrage sont très bons. Son potentiel de rendement est proche de celui de Memento.

Parmi les escourgeons inscrits en 2021 (figure 3), KWS Exquis est à l’étape 1 de l’observation commerciale et industrielle. Toutefois, il pourra être cultivé pour le débouché fourrager s’il n’est pas validé par la filière brassicole. Cette variété demi-tardive à demi-précoce est tolérante à la JNO, et assez tolérante à l’ensemble des maladies aériennes, ce qui se traduit par une perte modérée de 12 q/ha en l’absence de protection fongicide. Elle se situe dans la moyenne pour la verse. Son PS est bon. En moyenne sur trois ans (deux années d’inscription et une année en post-inscription), elle a été très productive, avec 4 % de plus que KWS Faro.

Inscrits en 2020, Dementiel et Mascott sont à l’étape 2 de l’observation commerciale et industrielle. Ces escourgeons ont en commun d’être précoces ou demi-précoces, de présenter un bon calibrage, de se situer dans la moyenne pour la verse et d’être assez sensibles à la rouille naine. Par ailleurs, Dementiel est assez tolérant aux autres maladies aériennes et il produit en moyenne sur quatre ans 4 % de plus que KWS Faro.

Parmi les variétés préférées des malteurs et brasseurs de France, KWS Faro et Pixel sont les plus cultivées. Ces escourgeons sont dans la moyenne pour la verse et assez sensibles à la rhynchosporiose. KWS Faro est assez tolérant à l’oïdium et à l’helminthosporiose, mais assez sensible à la rouille naine, et perd 6 q/ha en moyenne ces trois dernières années (figure 1) en l’absence de protection fongicide. Pixel perd en moyenne 13 q/ha en l’absence de fongicides. Il est assez tolérant à la rouille naine et à l’oïdium, mais assez sensible à l’helminthosporiose.

Notons qu’Hirondella, autre variété tolérante à la JNO, est reconnue comme brassicole par certains malteurs et brasseurs.

Retour au sommaire

Quatorze variétés fourragères récentes tolérantes à la JNO

Les producteurs disposent à présent d’un nombre croissant de variétés fourragères tolérantes à la jaunisse nanisante de l’orge. Toutefois, parmi les orges à 2 rangs du catalogue français, seules trois le sont : Idilic, inscrite en 2020, LG Caiman, inscrite en 2021, et la nouveauté Majuscule (figure 4). Idilic et LG Caiman sont assez sensibles à la verse, assez tolérantes à l’helminthosporiose et à la rouille naine. Leur PS est très bon. Idilic est demi précoce à demi tardive, assez tolérante à la rhynchosporiose et à l’oïdium, avec une perte moyenne de 10 q/ha en l’absence de protection fongicide. LG Caiman est demi-tardive, résistante à l’oïdium, mais sensible à la rhynchosporiose, avec une perte moyenne de 13 q/ha en l’absence de protection fongicide. En moyenne sur plusieurs années, Idilic a produit 2 % de moins que la référence fourragère Memento, et LG Caiman, 4 % de plus.

Inscrite en 2022, Majuscule est la première orge « 2 rangs » à offrir la double tolérance JNO + mosaïque Y2. Elle est demi-précoce, assez sensible à la verse, à la rhynchosporiose et à la rouille naine, sensible à l’oïdium, mais tolérante à l’helminthosporiose. Elle perd environ 14 q/ha en l’absence de protection fongicide. Son PS est bon.

Issues du catalogue européen, Orione et Spazio (2018) sont des orges « 2 rangs » un peu moins productives qu’Idilic ou LG Caiman mais également tolérantes à la JNO.

Les nouveaux escourgeons inscrits en 2022 (figure 1), Eternel, Fascination, Integral, KWS Volcanis et LG Zebulon sont également tolérants à la JNO et assez tolérants à l’helminthosporiose, sauf Éternel, qui y est sensible. Toutefois, ils sont sensibles à la rhynchosporiose sauf Eternel qui y est assez tolérant. Par ailleurs, Eternel est précoce, dans la moyenne pour la verse, assez tolérant à l’oïdium, mais sensible à la rouille naine. Fascination est très précoce, assez tolérant à la verse, tolérant à l’oïdium, mais sensible à la rouille naine. Integral est précoce, assez tolérant à la verse et à la rouille naine, mais sensible à l’oïdium. KWS Volcanis est très précoce, dans la moyenne pour la verse, assez tolérant à l’oïdium et à la rouille naine. LG Zebulon est précoce, assez tolérant à la verse, tolérant à l’oïdium et à la rouille naine. Leurs PS sont bons ou très bons.

Bonavira, KWS Feeris et LG Zenika, des escourgeons fourragers inscrits en 2021 (figure 3) sont tolérants à la JNO, dans la moyenne pour la verse et assez tolérants à l’helminthosporiose. Bonavira est demi-précoce avec un PS moyen ; cet escourgeon est assez résistant à l’oïdium, mais sensible à la rhynchosporiose et à la rouille naine. KWS Feeris est demi-précoce avec un bon PS, assez tolérant à la rhynchosporiose mais sensible à l’oïdium et à la rouille naine. LG Zenika est très précoce, avec un PS moyen et un bon comportement vis-à-vis des maladies aériennes, ce qui lui permet d’avoir une perte de rendement modérée, de 9 q/ha, en l’absence de protection fongicide. De plus, cet escourgeon est la deuxième variété du catalogue français à être à la fois tolérante à la JNO et à la mosaïque Y2, après Sensation inscrite en 2020. En moyenne sur trois ans dans la moitié Nord France (les deux années d’essais d’inscription et un an en post-inscription), LG Zenika a un rendement proche de celui de KWS Faro, alors que Bonavira et KWS Feeris produisent environ 3-4 % de plus.

L’escourgeon européen LG Zebra (2018), tolérant à la JNO, est très précoce à l’épiaison, avec un bon PS. Il est dans la moyenne pour la verse, assez tolérant à l’oïdium et à la rouille naine, mais sensible à la rhynchosporiose et à l’helminthosporiose. En l’absence de protection fongicide, la perte moyenne est de 10 q/ha. Il produit en moyenne 2 % de plus que KWS Faro.

D’autres escourgeons fourragers moins récents mais tolérants à la JNO sont disponibles pour les agriculteurs, notamment KWS Borrelly, KWS Jaguar, KWS Joyau, Margaux et Rafaela.

Figure 3 : Rendement en conduite traitée des escourgeons inscrits en 2021 dans la zone brassicole de la moitié nord de la France
Rendement en conduite traitée des escourgeons inscrits en 2021 dans la zone brassicole de la moitié nord de la France

Les rendements sont exprimés en pourcentage des variétés présentes 3 ans. Le chiffre représente le millésime (0 = 2020) et sa position, la moyenne annuelle ; le losange figure la moyenne pluriannuelle. (t) : variété témoin. Soulignée : variété tolérante à la JNO. Italique : variété tolérante à la mosaïque Y2. En ocre : variété sur la liste des malteurs et brasseurs de France.

Sources : CTPS/GEVES en 2019 et 2020, ARVALIS en 2021

Retour au sommaire

Cinq variétés fourragères récentes sensibles à la JNO mais pourvues d’autres atouts

Les orges à 2 rangs LG Campus et Noblesse, inscrites en 2021 (figure 4), ainsi que Bilbao, inscrite en 2022 (figure 3) sont sensibles à la JNO. Elles sont demi-précoces, avec un très bon PS et un assez bon comportement vis-à-vis des maladies aériennes, excepté la sensibilité de Noblesse à la rouille naine. Noblesse est assez tolérante à la verse, tandis que LG Campus se situe dans la moyenne et que Bilbao y est assez sensible. Ces trois variétés ont des potentiels de rendement proches, 3-4 % supérieurs à la référence Memento.

Figure 4 : Rendement en conduite traitée des orges d'hiver à deux rangs, exprimé en pourcentage de la moyenne des témoins
 Rendement en conduite traitée des orges d'hiver à deux rangs, exprimé en pourcentage de la moyenne des témoins

Le chiffre représente le millésime (0 = 2020) et sa position, la moyenne annuelle ; le losange figure la moyenne pluriannuelle. (t) : variété témoin. Soulignée : variété tolérante à la JNO. 

Sources : CTPS/GEVES

Parmi les nouveaux escourgeons (figure 1), les orges hybrides SY Loona, inscrite en 2022, et SY Bankook, du catalogue européen, sont également sensibles à la JNO. Ces variétés demi-précoces sont dans la moyenne pour la verse, assez tolérantes ou tolérantes à l’ensemble des maladies aériennes, avec une perte de rendement modérée d’environ 10 q/ha en l’absence de protection fongicide. Le PS de SY Bankook est bon et celui de SY Loona, très bon. En moyenne sur les deux années d’essais pour l’inscription, SY Loona produit 1 % de plus que les meilleures lignées.

D’autres orges hybrides sont disponibles pour les producteurs, par exemple Tektoo, SY Galileoo et SY Scoop.

Téléchargez le tableau des cotations et les résultats de rendement des variétés actuellement disponibles au catalogue français en orges d’hiver.

Retour au sommaire

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10