En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Apport d’azote sur orge d’hiver début montaison en mars 2020 en Bretagne Messagerie Bretagne

Orge d’hiver : se préparer au pilotage du dernier apport d’azote

02 avril 2020

Un dernier apport d’azote peut être nécessaire sur orges d’hiver entre les stades 2 nœuds et dernière feuille pointante. A organiser dès maintenant !

Cette campagne est marquée par des dates de semis très variées, commençant au 15 octobre et allant jusqu’en janvier pour les semis le plus tardifs. De plus, les reliquats sortie d’hiver sont assez hétérogènes, en lien avec les pluies abondantes et les températures élevées. Dans ce contexte, le pilotage du dernier apport azoté sur orge sera un levier important à mettre en œuvre pour ajuster au mieux la nutrition.

Le fractionnement en trois apports : un levier pour réduire le risque de verse

Historiquement, les apports azotés sur orge d’hiver se faisaient en deux apports. Depuis quatre ans, ARVALIS a conduit des essais pour tester les effets d’un fractionnement en trois apports.

L’intérêt d’un fractionnement en trois apports, avec un dernier apport entre les stades 2 nœuds et dernière feuille pointante est multiple, il permet :
• une meilleure efficience de l’azote apporté (CAU) ;
• de réduire le risque de verse ;
• un rendement équivalent (les essais ont montré un rendement significativement comparable à dose totale d’azote identique entre un fractionnement à 2 ou 3 apports effectué entre 2 nœuds et dernière feuille étalée) ;
• l’utilisation d’un outil de pilotage pour évaluer la dose à apporter.

Pour finir, la teneur en protéines des orges et plus particulièrement des orges de brasserie est peu impactée.

Une bande sur-fertilisée dès le stade épi 1 cm

La mise en œuvre du pilotage s’anticipe dès le stade épi 1 cm. Voici les modalités de mise en œuvre :

1- Fertiliser
- Apporter la totalité de la dose prévisionnelle jusqu’au stade épi 1 cm, soit dans la majorité des cas en deux apports (apport tallage puis apport au stade épi 1 cm).
- Aucune mise en réserve est à prévoir sur orge.

2- Réaliser une bande sur-fertilisée
- Au stade épi 1 cm : mise en place d’une bande sur-fertilisée (dose totale prévisionnelle + 100 kg N/ha) dans la parcelle pour pouvoir utiliser un outil de pilotage comme N-Tester.

3- Diagnostiquer au stade 2 nœuds avec un outil de pilotage (tableau 1)
Différents outils de pilotage de la fertilisation sont maintenant disponibles sur orges d’hiver (Farmstar, N-Tester…).
- Le diagnostic de nutrition azotée pourra être réalisé à partir du stade 1 nœud, mais les essais montrent qu’un diagnostic effectué à partir du stade 2 nœuds sera plus pertinent. Les mesures sont à effectuer sur la parcelle ayant reçu la dose d’azote prévisionnelle et sur la zone sur-fertilisée adjacente. L’objectif est de vérifier si la dose prévisionnelle risque d’être limitante ou non. La dose complémentaire indiquée par le N-Tester sera entre 0 et 40 kg N/ha.
- Quel que soit l’outil de pilotage utilisé, le diagnostic sera fiable si l’apport précédant (épi 1 cm) est valorisé par au moins 15 mm de pluie. La dose préconisée par l’outil sera à appliquer juste avant les pluies pour sa valorisation et avant le stade dernière feuille étalée.

Figure 1 : Pilotage de l’azote sur orges d’hiver

N-Tester® Extra sur orges d’hiver :
- Au stade épi 1 cm : mettre en place un étalon sur-fertilisé [X + 100 kg N/ha].
- Au stade 2 nœuds : diagnostic de nutrition azotée avec la pince N-Tester® sur la parcelle ET sur la zone sur-fertilisée.

-> interprétation gratuite sur le site https://app.at.farm/

- Si les plantes sont bien alimentées en azote = pas de troisième apport.
- Si les plantes sont sous-alimentées = troisième apport de 40 kg N/ha.

Et pour les orges de printemps ?

La méthode du pilotage s’applique également pour les orges de printemps sur le même principe que les orges d’hiver (voir préconisations dans la partie N-Tester® Extra sur orges d’hiver).

Covid-19 : les équipes d’ARVALIS restent mobilisées et connectées
L’épidémie ne nous fait pas oublier que la campagne agricole se poursuit avec ses aléas, en particulier cette année où les conditions de cultures sont très compliquées. En ces temps de confinement et de difficultés d’accéder facilement aux parcelles, lors de vos tours de plaine et observations, n’hésitez pas à nous faire remonter tous les problèmes observés en culture et/ou questions de conjoncture via nos mails. Nous prendrons le temps d’y répondre et/ou en mutualisant les retours avec un message dédié toujours dans le souci d’accompagner au mieux les producteurs.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10