En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Blé objectif Protéines : l’avis des experts en Bourgogne France-Comté Messagerie Bourgogne-Franche-Comté

Objectif protéines : quelles variétés de blé semer en 2018 ?

30 août 2018

Le choix variétal participe activement à la teneur en protéines des grains récoltés. Revue de détails des variétés de blé alliant rendement et protéines adaptées pour notre bassin de production.

L’enjeu variétal vis-à-vis de la teneur en protéines des blés tendres, c’est 0,7 point de protéines !

Le choix de la variété a un impact sur la teneur en protéines du grain de blé. Mais ce facteur n’arrive qu’en troisième position après les conditions de culture (climat et parcelle) et la gestion de la fertilisation azotée (figure 1).

Figure 1 : Hiérarchie des facteurs d’influence de la teneur en protéines du grain de blé tendre

Les protéines se diluent dans le rendement. Oui, mais c’est moins vrai pour certaines variétés que pour d’autres

A niveau de fertilisation équivalent, plus le rendement de la variété est élevé, plus la teneur en protéines est faible. Mais pour un même niveau de rendement, certaines variétés valorisent mieux l’azote et affichent des teneurs en protéines plus élevées que d’autres.

Sur la base de la moyenne de tous les essais ARVALIS France de 2007 à 2018 :
► Toutes variétés confondues, 5 q/ha de productivité en plus se traduisent par environ 0,3 point de protéines en moins. Positionné sur la droite de dilution, c’est par exemple l’écart qui sépare Chevignon et Syllon (figure 2).
► A rendement équivalent, 1 point de protéines peut séparer deux variétés. C’est par exemple l’écart observé entre le couple Orloge et Rubisko.

Figure 2 : Positionnement des variétés selon leurs niveaux de rendement et de protéines (moyenne France, essais ARVALIS 2007/2018)

L’avis des partenaires techniques du BOP* pour les semis 2018

L’appréciation des variétés ci-dessous concerne leur potentiel de rendement et leur capacité à favoriser une bonne teneur en protéines. Mais ce ne sont pas les seuls critères de choix d’une variété (PS, tolérance aux maladies…).

Appréciation de - - (niveau modeste) + + (niveau élevé)
En italiques et entre parenthèses : nouveautés, à confirmer
En vert :  variété favorisant une bonne teneur en protéines

Légende :
► Qualité : BPS blé panifiable supérieur, BP blé panifiable.
► Liste BPMF : VRMp variété recommandée par la meunerie, p panifiable, VOp variété en observation par la meunerie, BPMF15 % variété, qui en cumul, ne doit pas dépasser 15 % dans les mélanges BPMF panifiables.
► Précocité : TP très précoce, P précoce, 1/2P demi précoce, 1/2T demi tardive.

*BOP : Blé Objectif Protéines

Article rédigé par les partenaires de BOP : L. PELCE & D. CHAVASSIEUX (ARVALIS), C. BOULLY (Bourgogne du Sud), M. PAGEOT (Ets Bresson), JB. GOULIER (CA 21), MA. LOISEAU (CA89), JN.  HERRGOTT (Cérépy), M. MIMEAU (Dijon Céréales), D. LACHAUD (SAS RUZE), A. PETIT (SeineYonne), E. BONNIN (Soufflet Agriculture).

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10