En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Messagerie Pays de la Loire

Maïs : noter la date de floraison pour planifier la récolte

11 juillet 2019

Déterminer la date de floraison nécessite de visiter régulièrement les parcelles et d’observer au cœur de la végétation, hors des bordures. Voici quelques prévisions sur différents secteurs.

Après un démarrage de croissance ralenti en raison de la fraîcheur de mai – juin, les maïs ont désormais rejoint une tendance médiane en ce qui concerne les cumuls de températures depuis le semis. Côté alimentation hydrique, en revanche, la pluie se fait attendre et l’irrigation, lorsqu’elle est possible, est pleinement valorisée.

Des températures cumulées depuis le semis proches de la médiane depuis juillet

La croissance des plantes a été ralentie par les températures fraîches jusqu’à la mi-juin, mais depuis, les températures élevées inversent la tendance avec un développement beaucoup plus soutenu.

Figure 1 : offre climatique du 24 avril au 15 juin 2019 - station d'Angers


Jusqu’à mi-juin ,les maïs ont été correctement alimentés en eau mais ils ont manqué de chaleur.

Figure 2 : offre climatique du 15 juin au 7 juillet 2019 - station d'Angers


Depuis mi-juin, le cumul de températures est supérieur à la médiane mais la pluie est déficitaire.

Figure 3 : température cumulée depuis le semis – cas d’un semis au 24 avril– station d'Angers – sources : ARVALIS – Météo France

Après un démarrage de campagne froid, on a rejoint une tendance médiane depuis début juillet.

Un déficit hydrique qui s’accentue sévèrement

La quasi absence de pluie depuis mi-juin devient préjudiciable pour les cultures non irriguées, d’autant plus qu’on est entré en période de forte sensibilité au déficit hydrique, autour de la floraison.

Figure 4 : bilan hydrique


Repérer la date de la floraison

La date précise de la floraison femelle est un indicateur très utile pour prévoir ensuite le plus précisément possible la date de récolte fourrage, correspondant au stade 32-33% MS plante entière (meilleur compromis pour la quantité et la qualité du fourrage récolté).

Selon la précocité variétale, il faut compter environ 550 à 700 degrés-jour base 6 depuis la floraison pour atteindre le stade 32-33 % MS de la plante entière.

La parcelle est fleurie quand 50 % des plantes présentent des soies.

Tableau 1 :  prévisions (au 10 juillet) de dates de floraison femelle pour différentes stations et dates de semis régionales à partir des données météo France enregistrées

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10