En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
logo vrai/faux national ferti Les Vrai / Faux de la fertilisation

Non, réévaluer sa dose d’azote ne nécessite pas de matériel de modulation des apports d’engrais

07 mai 2015

La modulation des apports d’engrais est souvent confondue avec le diagnostic de nutrition azotée réalisé sur les plantes. Ce diagnostic est primordial car il permet d’ajuster la dose complémentaire à apporter en fonction des besoins de la plante. Même si les enjeux de la modulation sont moins importants, cette technique peut être intéressante pour le dernier apport d’azote, surtout sur les parcelles les plus hétérogènes.

Diagnostic, modulation, pilotage ?

• Le diagnostic azote consiste à mesurer le statut azoté de la plante en cours de montaison. Il nécessite l’utilisation d’outils qui permettent de définir la dose d’azote complémentaire à apporter, via des indicateurs mesurés (concentration en nitrates du jus de base de tige, teneur en chlorophylle des feuilles).

• La modulation intra-parcellaire consiste à apporter des doses différentes à l’intérieur d’une parcelle. Les outils qui mesurent seulement un indice de végétation (comme par exemple le NDVI) permettent de faire de la modulation , mais pas de diagnostic.

• Le pilotage de la fertilisation azotée passe nécessairement par le diagnostic azote et peut, pour certains outils, proposer de la modulation.

L’épandage du dernier apport d’azote en modulation intra-parcellaire permet un gain maximal de 3 q/ha sur les parcelles les plus hétérogènes et les mieux structurées.

La modulation automatique : comment ça marche ?

• En mode automatique, la console de l’épandeur lit la carte de modulation. En fonction de son positionnement dans la parcelle, elle envoie l’information à l’épandeur pour le réglage du débit.

• La modulation manuelle est également possible sur les parcelles où on peut distinguer des grandes zones avec des préconisations de doses différentes.

Pour en savoir plus, consultez la brochure « Agriculture de précision : positionnement GPS, gestion intra parcellaire et évaluation des performances » éditée par ARVALIS – Institut du végétal en février 2015.

Haut de page

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10