En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Parcelle de blé avec des symptômes sur feuilles, liés à la phytotoxicité du DFF, à l’automne 2020 en Occitanie Messagerie Ouest Occitanie

De nombreux marquages foliaires sur céréales

10 décembre 2020

Températures douces, absence de pluies, quelques amplitudes thermiques importantes ponctuellement… les conditions de l’automne ont favorisé l’apparition de symptômes sur feuilles de céréales, d’origine physiologique ou liés à des phytotoxicités d’herbicides.

Symptômes physiologiques

Mi-novembre, selon les observations dans les parcelles, une même feuille pouvait présenter une alternance de zones vertes et de zones décolorées (jaunes à rougeâtres). Ces stries marquent la succession des jours (vert) et des nuits (décoloration), ainsi que la vitesse de croissance de la feuille.

Que se passe-t-il donc la nuit ?
- La rosée se condense sur les feuilles et coule jusqu’à former une goutte dans le cornet de l’avant-dernière feuille.
- La dernière feuille en cours de sortie dans ce cornet est refroidie par la goutte d’eau et se décolore.

Le marquage était visible avec des températures positives, sans gel nocturne.

Comme la feuille touchée est enroulée quand cela se passe, seule une partie du limbe est touchée.


Photos 1 et 2 : symptômes de froid lors de la sortie de la feuille - © P. David (ARVALIS 34).

Des phytotoxicité d’herbicides (DFF)

Le DFF (diflufénicanil) est une molécule pénétrant par le système racinaire des céréales mais également par les feuilles. S’il est appliqué lors d’amplitudes thermiques supérieures à 15°C, ou si, quelques jours après l’application, les températures descendent sous zéro (quelques gelées à -1, -2°C par exemple (photos 3 et 4), la céréale a du mal à dégrader la molécule et des problèmes de sélectivité peuvent apparaître sur les feuilles. Les symptômes de blanchiment sont caractéristiques d’un stress lié au DFF.

Les conditions climatiques ayant été bonnes par la suite (amplitudes faibles, températures douces, pas de gel), il n’y aura pas de conséquences néfastes pour le peuplement ou le développement végétatif lié à ces marquages. Comme les photos le montrent, les nouvelles feuilles sont totalement vertes.


Photos 3 et 4 : Marquages foliaires après application de DFF (vue d’ensemble, feuille de blé tendre, feuilles d’orges) - © E. Deschamps (ARVALIS 81).

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10