En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Caractériser les micro-organismes du sol Vidéo

Mieux connaître la biodiversité du sol

08 novembre 2018

Les sols abritent environ un quart de la biodiversité mondiale. Même si tous les organismes du sol ne sont pas encore connus, des méthodes permettent aujourd’hui d’en caractériser un certain nombre. Le point avec Antonio Bispo, ingénieur sol-environnement de l’ADEME.


« Une grande partie des espèces qui composent la microfaune du sol reste encore mal connue, en particulier les plus petites, difficiles à observer, comme les colemboles, les bactéries et les champignons. Pourtant, tous ces organismes rendent de nombreux services à l’agriculture : ils « fabriquent » le sol, ils participent à la nutrition des plantes et au rendement des cultures ; ils régulent la pression que les pathogènes exercent sur les cultures…

La caractérisation de la biodiversité du sol a beaucoup progressé. Elle est désormais de plus en plus accessible. Il existe par exemple des protocoles simplifiés pour prélever et analyser les organismes présents dans une parcelle par soi-même. Pour une analyse plus détaillée de l’état du sol, mieux vaut passer par des laboratoires : des technologies innovantes permettent aujourd’hui de caractériser des microbes, des champignons, des nématodes… en utilisant « l’ADN du sol ». Ces laboratoires, forts d’un nombre de données acquis depuis une dizaine d’années, sont aujourd’hui capables d’interpréter des résultats d’analyses pour différents contextes de cultures et différents types de sol. »

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

3 commentaires 09 novembre 2018 par FARRIÉ

En plus de la sensibilisation, absolument nécessaire comme vous le faîtes là, je pense que vous pourriez renforcer la diffusion sur ce sujet : comment réaliser des diagnostics au champ (et améliorer ces méthodes), état des lieux dans différentes situations agronomiques, ... ; et plus généralement de tout ce qui permettra aux acteurs de terrain de passer à la vitesse supérieure pour développer tous les avantages évoqués.

09 novembre 2018 par VILLEDIEU

trés bien continuer dans cette direction c'est la meilleur formule pour décidé le monde agricole a faire attention que le sol est le support de toutes interventions (fragile) avec la météo toujour imprévisible. un sol qui vat bien c'est la réussite de toutes les cultures et la vie de tous les animaux qui l'entourss j'en suis convainqu personelment je suis cette formule depuis 25 ans et j'ai toujour des résultats tres satisfaisants je suis la formule TMCE faites en autant merci de m'avoir écouté.........................................

09 novembre 2018 par COMPERE

Pour les collemboles (espèces ?) il est facile des les capturer au piège barber ou plus pratique une cuvette jaune enterrée.Elles sont en activité très tôt ;janvier hors gel pas affectées par un passage de glypho;pas d'action choc entre avant et plus 48 h.Restent activent au moins jusqu'à juin très bonne ressource alimentaire pour les poussins perdrix si vous souhaitez j'ai fait des inventaires aussi ne supportent pas les insecticides pulvérisés (fuite ou mort).