En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Prototype de l’outil permettant une injection localisée de l’azote sur maïs selon la technique Cultan Vidéo

Méthode Cultan : des résultats probants pour fertiliser le maïs

07 août 2019

La méthode Cultan permet d'apporter de l'azote sur maïs par injection localisée. Retour, en vidéo, sur les résultats de cette technique de fertilisation innovante, avec le témoignage d’un agriculteur et des agronomes qui l’ont développée et testée.

Mis au point dans le cadre du projet Innov.AR (INTERREG Rhin supérieur) entre la France et l’Allemagne, le prototype d'injection d'azote en dépôt localisé est en test sur maïs depuis 2002. Commercialisé l’an prochain par la firme RAUCH, cet outil de précision permet de fertiliser les plantes selon la méthode Cultan. Les résultats agronomiques sont concluants.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

4 commentaires 12 août 2019 par LEFORESTIER

Quel est le type d'engrais utilisé dans les essais ? Et est-ce que un striptill pourrait servir de localisateur ?

09 août 2019 par Lefranc

Le système est intéressant mais existe déjà énormément et est très développé dans le sud-ouest de la France, casiment la totalité des exploitants, entrepreneurs sont équipé de localisateur d’azote (solide ou liquide). Des appareils de la marque Magendie, Maunas sont construit et commercialisé depuis des années et les résultats ont depuis toujours été concluants.

09 août 2019 par ROEDERER

Outre l'injection d'engrais au pied du maïs, on pourrait imaginer, pour affiner encore un peu plus et contourner un peu plus le réchauffement climatique, le repiquage du maïs ... Avec des variétés très tardives déjà démarrées en serre et repiquées à un stade à déterminer (4-5-6 feuilles, plus ?) à la même date que l'on sème d'habitude ou à des dates complètement différents... C'est une idée, rien qu'une idée, mais elle permettrait peut-être aux éleveurs (dont je suis) de baisser leur surface en maïs pour faire de la matière azotée et baisser ainsi la dépendance au soja (aux tourteaux...); ce qui, rappelons-le, est "le fin du fin" en matière d'autonomie fourragère ET d'émission de Gaz à Effet de Serre!

09 août 2019 par VANDENDRIESSCHE

A quand sur d'autres cultures. Il y a quelque temps on a injecté de l'ammoniac avec de fines lames dans des cultures d'hiver. LVDD

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10