En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Taches de septoriose sur feuille de blé en mai 2021 en Normandie Messagerie Normandie

Maladies sur blé : quelle stratégie après la reprise des épisodes pluvieux ?

12 mai 2021

Le printemps jusqu’alors plutôt sec avait permis de maintenir les céréales dans un état sain. Avec la reprise des épisodes pluvieux depuis le 2 mai, la pression maladies pourrait augmenter. Voici quelques recommandations sur la conduite à tenir.

Décider d’intervenir ou non ?

Pour décider d’une intervention, il est possible de s’appuyer sur les indications des outils d’aide à la décision (tels que Septo-LIS®, Optiprotect, Xarvio, Taméo…). Les préconisations de ces modèles devront être confortées avec des observations dans les parcelles.

Tableau 1 : Recommandations de Septo-LIS® au 12/05/2021 pour quelques cas-types en Normandie - données météos prévisionnelles jusqu’au 18/05/2021

On remarque que, dans la plupart des situations, l’impasse T1 est possible, à l’exception des parcelles situées dans le Calvados implantées avec des variétés plus sensibles. (La variété KWS Extase présente une note de résistance à la septoriose de (7) et RGT Sacremento de (5,5)).

Carte 1 : Pluviométrie du 2 au 9 mai 2021 en Normandie

source Météo France

Rappel des seuils d’intervention

A partir du stade 2 nœuds, observer la F2 du moment sur une vingtaine de plantes (en ne comptant que les feuilles déployées). A partir du stade dernière feuille pointante, observer la F3 déployée du moment.

- Pour les variétés sensibles (note septoriose inférieure à 6,5) : si plus de 20 % des feuilles observées présentent des taches de septoriose, réaliser un traitement avant les prochaines pluies.

- Pour les variétés peu sensibles (note septoriose supérieure ou égale à 6,5), le seuil est de 50 % de feuilles atteintes.

Ces éléments nous permettent de décider d’une intervention ou non dans le but de contrôler la septoriose. Dans le cas d’apparition de symptômes de rouille jaune, une intervention est à prévoir.

Dans le cas d’une intervention : quelle stratégie ?

Pour les parcelles qui ne sont pas encore au stade dernière feuille pointante (DFP), si les symptômes constatés dans les parcelles se situent au-delà des seuils de risque, une intervention est à prévoir dès que les conditions météo le permettent.

Tableau 2 : Quelques exemples de solutions utilisables entre 2 nœuds et DFP

Pour les parcelles qui ont atteint le stade dernière feuille pointante, idem : si les symptômes constatés dans les parcelles se situent au-delà des seuils de risque, une intervention est à prévoir dès que les conditions météo le permettent. Dans ces situations, il ne faudrait surtout pas anticiper les traitements prévus à dernière feuille étalée (DFE). En effet, dans cette situation, la dernière feuille (responsable à 80 % du rendement) ne serait pas protégée. Mieux vaut alors faire un « petit T1 ».

Tableau 3 : Quelques exemples de solution utilisables au stade DFP

Pour les parcelles ayant atteint le stade dernière feuille étalée, le « T2 » peut être effectué dès que les conditions le permettent.

Tableau 4 : Quelques exemples de solutions utilisables à DFE

(1) Choisir une spécialité commerciale soufre homologuée sur la septoriose du blé tendre. Il existe différentes formulations de soufre. Les formulations liquides, plus onéreuses, sont régulièrement un peu plus performantes que les formulations solides. Le choix de la spécialité à base de soufre intégrera les trois aspects : performances, prix et facilité de mise en œuvre.
(2) Solutions efficaces également sur rouille jaune (tébuconazole, metconazole, bromuconazole) - éviter le tébuconazole en T1 si fort risque fusariose
(3) Solutions efficaces également sur rouille brune.

Dans toutes les situations et afin de prévenir l’apparition de résistances, veillez à alterner les matières actives !

Pour en savoir plus, consultez :la fiche diagnostic des accidents septoriose
• le BSV céréales Normandie
• la vidéo « Septoriose du blé : observer pour décider d’une intervention » :

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10