En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Symptômes de septoriose sur feuilles de céréales en mars 2020 en nord Aquitaine Messagerie Nord-Aquitaine

Maladies foliaires des céréales : inoculum de septoriose conséquent

26 mars 2020

Les conditions pluvieuses ont favorisé la progression de la septoriose. Actuellement, la maladie n’est pas visible au-delà de la F4, mais les symptômes sont en cours d’incubation sur les étages intermédiaires. En cas de risque, un traitement devrait intervenir autour de dernière feuille.

Dès février, les symptômes de septoriose étaient extrêmement présents sur les feuilles basses des blés semés en octobre. Si la maladie est habituellement présente à cette période de l’année, l’inoculum est en quantité plus importante que la normale.

L’évolution de la septoriose s’est accentuée avec les pluies de début mars alors que les blés semés en octobre débutaient la montaison.

Figure 1 : Offre climatique à Bergerac (24) depuis le 1er janvier 2020

Pour les semis d’octobre, un premier traitement pourra intervenir avant la dernière feuille pour les variétés sensibles à moyennement sensibles. Nos modèles d’aide à la décision ne préconisent cependant pas d’intervention dans l’immédiat mais plutôt début avril.

Pour les semis autour du 20 novembre, le risque est plus modéré à ce jour, avec un premier traitement préconisé autour de dernière feuille pointante. Cette évaluation est à affiner selon l’évolution de la météo dans les jours à venir.


Septoriose sur blé tendre – Mars 2020 (A. Bouas - ARVALIS)

Oïdium présent

Le fort tallage de certaines parcelles d’orges provoque une masse végétative importante propice à la présence de l’oïdium.

La variété Amistar, très sensible à cette maladie, est à surveiller en priorité.

Inoculum modéré pour la rouille brune

Un inoculum modéré en rouilles est actuellement observé, probablement du fait de la sécheresse estivale qui a limité les repousses.

Des symptômes de rouille brune ont été très ponctuellement observés sur les semis précoces de blé tendre et blé dur (variétés sensibles à moyennement sensibles).

Rares cas de rouille jaune

Quelques rares cas sont signalés dans le Gers et la Haute-Garonne sur variétés très sensibles : Tiepolo, Silvério (blés tendres).

Le traitement de foyers actifs s’envisage dès épi 1 cm, avec du tébuconazole à demi-dose ou des strobilurines.

Covid-19 : les équipes régionales d’ARVALIS restent mobilisées et connectéesL’épidémie ne nous fait pas oublier que la campagne agricole se poursuit avec ses aléas, en particulier cette année où les conditions de cultures sont très compliquées. En ces temps de confinement et de difficultés d’accéder facilement aux parcelles, lors de vos tours de plaine et observations, n’hésitez pas à nous faire remonter tous les problèmes observés en culture et/ou questions de conjoncture via nos mails. Nous prendrons le temps d’y répondre et/ou en mutualisant les retours avec un message dédié toujours dans le souci d’accompagner au mieux les producteurs.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10