En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Symptômes de maladies (rouille brune) sur des feuilles de blé dur en Occitanie Messagerie Occitanie

Maladies du blé dur : surveiller la rouille jaune

02 avril 2020

Le risque maladies sur blé dur est plutôt faible actuellement. Toutefois, la rouille jaune est signalée sur certaines variétés. Les interventions seront à adapter en fonction des conditions climatiques et de l’évolution des maladies.

La septoriose est présente sur feuilles basses et la rouille est discrète. Dans ce contexte, le risque maladie est globalement faible, en particulier sur les semis tardifs.

Seules des pluies régulières et des températures douces pourront exprimer la pression septoriose et rouille brune et ainsi, basculer à un risque moyen.

Attention, des symptômes de rouille jaune sont présents ponctuellement sur RGT Voilur et Casteldoux : surveiller attentivement, quelles que soient les dates de semis.

Les maladies des pieds sont à surveiller car les conditions climatiques sont favorables dans les situations à risque : semis précoce et précédent blé.

Suivre l'évolution des maladies

Les T1 ne seront pas nécessaires dans de nombreuses situations mais il convient de suivre la progression des maladies avec l’évolution du climat afin d'ajuster son programme fongicide .

Il convient donc d’adapter le programme fongicide selon le cas.

Figure 1 : Propositions de programmes fongicides 2020 sur blé dur

Les blés durs étant généralement peu avancés en stade pour la majorité des semis, ces propositions seront prochainement actualisées afin de prendre en compte les évolutions du climat et des maladies sur les territoires.

Quels seuils d’intervention ?

• Rouille brune : 1 pustule sur l’une des 3 dernières feuilles à partir de 2 Noeuds

• Septoriose :

- Sur variétés sensibles : 20 % des F4 définitives atteintes (à partir de dernière feuille étalée : regarder la F3 définitives).
- Sur variétés peu sensibles : 50 % des F4 définitives atteintes (à partir de DFE : regarder la F3 définitives).

• Oïdium :
- Variétés sensibles : plus de 20 % des 3e, 2e ou 1re feuilles déployées sont atteintes (4 feuilles sur 20).
- Autres variétés : plus de 50 % des 3e, 2e ou 1re feuilles déployées sont atteintes (10 feuilles sur 20).
- Si l’oïdium n’est présent qu’à la base des tiges, ne pas intervenir.

Covid-19 : les équipes d’ARVALIS restent mobilisées et connectées
L’épidémie ne nous fait pas oublier que la campagne agricole se poursuit avec ses aléas, en particulier cette année où les conditions de cultures sont très compliquées. En ces temps de confinement et de difficultés d’accéder facilement aux parcelles, lors de vos tours de plaine et observations, n’hésitez pas à nous faire remonter tous les problèmes observés en culture et/ou questions de conjoncture via nos mails. Nous prendrons le temps d’y répondre et/ou en mutualisant les retours avec un message dédié toujours dans le souci d’accompagner au mieux les producteurs.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10