En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Maïs au stade levée en avril 2020 en Pays de la Loire Messagerie Pays de la Loire

Maïs : profitez des conditions humides pour désherber

23 avril 2020

Les implantations de maïs battent leur plein ! A la faveur du temps doux, les jeunes semis se développent déjà, mais aussi les adventices.

Les épisodes pluvieux des 12 et 19 avril ont été bénéfiques pour ameublir les sols et assurer l’efficacité des désherbages racinaires. Toutefois, tous les secteurs de la région n’ont pas bénéficié à la même hauteur de ces pluies d’orage.

Humidité du sol, primordiale pour l’efficacité des désherbages chimiques précoces

Les résultats d’essais (figure 1) montrent qu’un cumul de 10 mm de pluie dans les 8-10 jours suivants l’application est nécessaire pour obtenir une efficacité satisfaisante des produits racinaires. Les premiers semis de la première décade d’avril n’ont malheureusement pas tous bénéficié de ces conditions favorables, car les pluies orageuses n’ont pas couvert l’ensemble de la région, avec des répartitions très inégales parfois à quelques kilomètres d’écart (figure 2 et tableau 1).

Figure 1 : Efficacité des herbicides chloroacétamides en fonction du cumul de pluie après une application de prélevée

Figure 2 : Suivi des pluies du 1er au 20 avril 2020 (en mm) – station Angers

Tableau 1 : Cumuls de pluie du 10 au 20 avril 2020 sur différentes stations météo (en mm)

L’efficacité est aussi liée à une répartition correcte de l’herbicide à la surface du sol. Pour cela, l’itinéraire de préparation doit permettre d’obtenir un lit de semences bien rappuyé, sans éléments trop grossiers (mottes, débris de culture du précédent). Dans les conditions sèches de mars – avril, les préparations de sol n’ont pas toujours été aisées cette année.

Pour les situations les moins arrosées, il faudra donc être particulièrement vigilant au suivi du désherbage :
- reporter la prélevée en postlevée précoce si les conditions sont trop sèches, en sachant toutefois que cette technique associe des herbicides foliaires et racinaires donc reste techniquement délicate à positionner. Elle nécessite d’intervenir sur des adventices très jeunes pour bien fonctionner, un sol ré-humecté et des conditions poussantes (plantules ré-hydratées, hygrométrie > 70 %, température douces, idéalement comprise entre 10 et 20°C).
- se tenir prêt à ré-intervenir en postlevée précoce si un salissement rapide est constaté suite au premier désherbage.

En conditions sèches, privilégier le désherbage mécanique

Dans les secteurs les moins arrosés, le désherbage précoce pourra être assuré par un passage de herse étrille à l’aveugle avant la levée du maïs. Pour une efficacité optimale, l’intervention est à positionner si possible après une petite pluie et surtout avec une fenêtre de 24 à 48 h en conditions séchantes après passage. Attention, tout comme les interventions phytosanitaires, un passage au stade coléoptile du maïs (pendant la levée) est à proscrire.

Exemples de programmes de désherbage en prélevée ou postlevée précoce

Prélevée : pression graminée faible à moyenne

(1) Adengo Xtra pas possible si Adengo appliqué en 2019 (restriction 1 an sur 2, IFT ou CSA)

Prélevée : pression graminée forte

Postlevée précoce (adventices 1-3 feuilles) 

(1) Peak : utilisation possible 1 an sur 3 maxi / (2) Adengo Xtra et Monsoon Active : pas possible si Adengo appliqué en 2019

Retrouvez toutes les stratégies régionales de désherbage maïs ARVALIS dans le guide 2020 Choisir & Décider.

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10