En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à votre région et réaliser des statistiques.

En savoir plus
Maïs au stade floraison en mi juillet 2020 en Auvergne Messagerie Centre / Ile-de-France / Auvergne

Les maïs fleurissent tôt cette année

16 juillet 2020

Les maïs précoces ont déjà démarré la floraison depuis début juillet. Les prévisions météorologiques des prochains jours n’annonçant pas de pluie mais des températures élevées, il est important de bien suivre ses tours d’irrigation.

Cette année, les semis ont été précoces. Avec les températures élevées des dernières semaines, les maïs se sont développés rapidement.

Figure 1 : Stades des maïs en Centre - Val de Loire - semaine 28

Les pluies ont été très variables en fonction des régions : sur le mois de juin, elles ont été déficitaires en Ile-de-France et au nord de la région Centre.

Avec la météo annoncée, les parcelles en pluvial vont souffrir de déficit hydrique. Or, un stress hydrique durant la phase de floraison entraîne des défauts de fécondation.

Zoom sur les températures

Pour le poste météo d’Orléans, avec un semis du 5 avril, la somme de températures efficaces pour le maïs (seuil 6-30°) est de 897° au 7 juillet 2020, contre une médiane des 20 dernières années située à 794°. C’était 804° en 2019 et 981° en 2018. On peut dire que les stades des maïs sont avancés, mais en-dessous des records de 2003 et 2018.

Figure 2 : Ecarts cumulés de sommes de températures (base 6-30°) pour un semis du 5 avril - station météo d’Orléans-Bricy (45)

Figures 3 et 4 : Cumuls de températures selon la date de semis

Pluviométries : un gradient Nord-Sud

En juin, la pluviométrie a été plus importante dans le sud de la région. Depuis 15 jours en moyenne, sur l’ensemble des secteurs, aucune pluie importante n’est tombée. Les maïs en conduite pluviale sont en stress hydrique depuis plusieurs semaines et font leur floraison dans des conditions sèches. Les prévisions pour les prochains jours n’annonçant pas de pluie, les composantes du rendement seront affectées.

Pour les parcelles irriguées, la vigilance est de mise, avec un suivi régulier de l’irrigation. Des températures au-dessus des 30°C sont attendues au cours de cette semaine.

Figure 5 : Sensibilité du maïs au stress hydrique selon le stade 

Figure 6 : Ecart à la moyenne (1999-2019) du cumul de pluies du 1er au 30 juin 2020

Figures 7 et 8 : Données de pluviométries depuis les périodes de semis 

Réagissez !

Merci de vous identifier pour commenter cet article

aucun commentaire pour l'instant

  • ARVALIS - Institut du végétal
    • 3, rue Joseph et Marie Hackin
      75016 PARIS
      Tél : + 33 (0)1 44 31 10 00
      Fax : + 33 (0)1 44 31 10 10